×
google news

Grève contre les groupes de niveau

Quelques syndicats, y compris le SNES-FSU, principale organisation dans les écoles secondaires et les lycées, ont appelé à une autre journée de grève et de protestations, le mardi 2 avril, pour demander la suppression des groupes de niveaux dans les collèges et réclamer plus de ressources. L’appel a également été soutenu par le SNEP-FSU (éducation physique et sportive), SUD-Education, CGT-Educ’action et FNEC-FP-FO. D’après le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, 7 % des enseignants, de tous niveaux, sont en grève. Dans le premier degré, 4,73 % des enseignants sont grévistes, ce chiffre atteignant 9,26 % dans le second degré.

La grève du mardi a été moins suivie que celle du 19 mars où 8,8 % des professeurs étaient mobilisés. Néanmoins, le taux de grévistes dans les collèges demeure stable, se situant autour de 15 %, où l’instauration des « groupes de niveau », l’une des principales mesures de la réforme du « choc des savoirs » lancée par Gabriel Attal, y est fortement critiquée.

Des protestations sont prévues dans de nombreuses villes. À Paris, le cortège partira à proximité du jardin du Luxembourg à 14 heures. En plus du retrait de la réforme « du choc des savoirs », les syndicats demandent au gouvernement « une augmentation des salaires sans concessions et des ressources pour l’éducation publique ».

« Depuis des mois, les personnels sont en lutte contre les groupes de niveau. Grève les 1er et 6 février, actions locales, vote contre “le choc des savoirs” en CSE (Conseil supérieur de l’éducation), réunions publiques avec les parents d’élèves, l’opération “collèges morts”… Nos organisations soutiendront toutes les reconductions là où cela est possible « , ont déclaré les syndicats.

Dans la région de Paris, l’évolution de la mobilisation sera examinée de près par les enseignants de Seine-Saint-Denis, qui s’opposent fortement aux « groupes de niveau » et appellent à un « urgence pour l’éducation » dans ce département défavorisé. La ministre de l’éducation, Nicole Belloubet, a rencontré neuf des douze députés de Seine-Saint-Denis à leur demande vendredi. Ces députés de gauche estiment que la ministre « sous-estime » l’ampleur de la protestation.

Un décret prévoyant la mise en place de « groupes » pour les mathématiques et le français au collège a été publié le 17 mars au Journal Officiel. Cependant, la description ne reprend pas la formulation « groupes de niveau » utilisée par Gabriel Attal. Au lieu de cela, il parle de « groupes formés en fonction des besoins des élèves », comme l’avait suggéré Mme Belloubet. Ces groupes seront actifs à partir de la rentrée scolaire 2024 pour les élèves de 6e et de 5e et en 2025 pour les élèves de 4e et de 3e.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 817
Actualité

« Marques dépensent 80 milliards sans ventes »

14 avril 2024
Selon une étude de la société indépendante de recherche Juniper Research, près d'un quart des dépenses publicitaires en ligne des marques est actuellement détourné par des arnaqueurs. Les entreprises espèrent…
example 816
Actualité

« Michel Sadelain honoré pour traitement cancer »

14 avril 2024
Le prestigieux "Oscar de la science", le Breakthrough Prize, a été décerné au scientifique franco-canadien Michel Sadelain le samedi 13 avril à Los Angeles. Reconnu pour ses travaux innovants dans…
example 809
Actualité

« Dealeurs de Christiania expulsés à Copenhague »

14 avril 2024
Le 6 avril, une atmosphère joyeuse régnait sous un ciel clair, alors que les résidents du quartier autogéré de Christiania à Copenhague, ont arraché les pavés de la célèbre Pusher…