×
google news

Que faire en cas de retrait de permis de conduire ?

Suspension du permis En France, il y a de plus en plus de suspension de permis.
Lorsque l’on est conducteur, il faut faire attention à toutes les règles de circulation établies par le Code de la route et il faut absolument respecter les autres conducteurs.

A chaque infraction que vous avez faite, vous perdez des points, allant de 1 à 6 points : Lorsque vous perdez plusieurs fois des points pour des petites infractions (1 ou 2 points), vous arrivez vite à la nullité de votre permis de conduire (0 point), ainsi, on vous suspend votre permis de conduire.

La préfecture vous enverra un document officiel de suspension et vous n’avez plus le droit de conduire pendant un délai de 6 mois.
Pendant ces 6 mois et en fonction de la gravité de vos infractions, vous devez repasser soit l’examen du code, soit l’examen du code et de la conduite (souvent pour les permis probatoires ou la conduite en état d’ivresse).
Vous devez passer une visite médicale qui vous jugera apte à conduire.
La suspension se lèvera une fois que vous avez passé les examens du permis de conduire qui vous ont été demandés et une fois que les 6 mois de délais se sont écoulés.

Avant d’avoir un permis avec 0 point, il existe une solution : Il existe des stages de récupérations de points.
C’est un stage qui dure 2 jours et qui vous sensibilise à la sécurité routière.
Une fois que vous avez fini votre stage, vous récupérez 4 points de suite.
Vous pouvez faire ce stage une fois par an.
L’annulation du permis L’annulation du permis de conduire est une des sanctions les plus sévères.
Elle peut être automatique lorsqu’il y a : Une récidive de conduite en état d’ivresse Une conduite en état d’ivresse qui a entraîné de grosses blessures ou la mort d’une victime, Une récidive de refus pour se soumettre aux vérifications des taux d’alcoolémies.
L’annulation du permis de conduire est souvent établie lors : D’un délit de fuite La conduite en état d’ivresse Le refus de donner son permis de conduire Le refus de se soumettre aux vérifications d’alcoolémies et de stupéfiants L’homicide et blessures involontaires Le permis de conduire est donc annulé en général pour une période de 3 ans, elle peut aller jusqu’à 5 ans ou à vie.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media