×
google news

Rien sur ma mère de christine detrez

Partager sur Facebook

Christine Detrez nous livre dans ce roman des bribes d’une femme qui a grandi sans sa mère biologique et qui retrace, suite à la naissance de son enfant le chemin jusqu’à sa matrice.
Rien sur ma mère décline les mots mère et maternité dans leur sens les plus pluriels.

Roman de confession ou de confidence.
Lettre d’amour à l’absente.
Essai de compréhension, essai de dépassement.
Ici, Christine Detrez écrit, comme l’on coud les points de suture pour permettre la guérison.
Écriture cathartique, écriture exutoire : le style flirte entre les sentiments, la confrontation au réel et la fiction, l’imagination, l’invention qui mène à combler les manques.
Vous vous retrouverez quelque part, au cours de cette lecture, qui vous impose un voyage intérieur.
Par réverbération, la lumière de l’écriture de Christine Detrez, romancière, ainsi que les échos de son style reflète de manière subtile et souvent tourmentée les questions que l’on se pose tous à un moment ou un autre : comment faire des branches, comment grandir sur l’absence, où planter ses racines lorsqu’il y a trop peu ? Au-delà du récit-témoignage, notez la plume de l’auteure, l’ampleur de son écrit.

Un livre qui « remue », qui fait du manque de la présence maternelle première, un acte de vie, une gageure d’avenir et dans le même temps, la dentelle d’un bonheur sans soumission au passé, d’être allé au travers de, d’avoir traversé l’épreuve et comblé le manque.
Ce cheminement lui permet de sortir de sa douleur pour devenir plus à l’écoute et se délester d’un peu de peine au fil des pages, comme la plume se vide de son encre en faisant sens.
Ce roman absorbe, déborde, embarque, embrume, aspire le lecteur à se projeter à l’intérieur de l’histoire, à partager les tourments, la peine et la voie de guérison.
Rien sur ma mère est un texte méditatif et interprétatif dans lequel la notion d’identification fonctionne admirablement bien, menée par un style parfois redondant, mais savamment travaillé (il colle parfaitement aux émotions partagées).
Et surtout, Christine Detrez fait passer ici un message d’espoir, d’avenir, sur la possibilité de vivre et de construire sur le vide et le deuil.
Une lecture conseillée et une auteure à suivre.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media