×
google news

Quels sont vos droits aux Assedics suite à un licenciement ?

Vous venez de subir un licenciement ? La première chose à faire est de vous inscrire à Pôle Emploi (fusion de l‘ANPE et des ASSEDICS) , qui, en fonction des périodes de travail que vous avez eues, vous permettra d’obtenir des allocations chômage ou l’un des minima sociaux (RSA, ASS…).

Il vous faut au préalable répondre aux conditions suivantes : Ne pas avoir quitté volontairement votre emploi.
Etre physiquement apte à exercer un emploi (ne pas être en arrêt maladie).
Etre inscrit comme demandeur d’emploi, ou suivre une formation agrée.
Etre à la recherche permanente et effective d’un emploi.
Etre agé de moins de 62 ans (nouvel âge légal de départ à la retraite).
Si vous avez cotisé suffisamment, à savoir, si vous pouvez justifier de 122 jours d’affiliation, ou 610 h de travail au cours des 28 mois qui précèdent la fin de votre contrat de travail (terme du préavis); si vous avez moins de 50 ans, ou 36 mois qui précèdent la fin de votre contrat de travail (terme du préavis); si vous avez 50 ans et plus, Pôle Emploi vous versera une indemnité journalière calculée à partir de votre salaire journalier de référence (SJR).

Le SJR se calcule en prenant l’ensemble de vos rémunérations brutes (salaires, avantages en nature, etc) ramenées à un montant journalier.
Il est à noter que l’indemnité journalière ne peut être inférieure à 27,25€, ni supérieure à 75% du SJR.
Il est également important de savoir que l’allocation à laquelle vous avez droit ne vous sera pas versée de suite, mais après les délais de carences qui, eux aussi, sont calculés par Pôle Emploi.
En effet, il existe une « carence congés payés » correspondant aux congés payés et non pris, ainsi qu‘une carence « indemnité de rupture » correspondant aux sommes versées par l’employeur, en plus des indemnités légales (plafonnées à 75 jours maximum).

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media