×
google news

L’éditeur de Candy Crush attaque un groupe de rock en justice

Logo du jeu Candy Crush Saga

La société King, éditrice de Candy Crush Saga, souhaite que le groupe de rock français Bubblies cesse d’utiliser son nom.

Décidément, il semblerait, King souhaite s’accaparer l’ensemble des mots du dictionnaire. Après avoir demandé par avocats interposés à plusieurs éditeurs de supprimer toute référence aux mots « Candy », « Crush » ou « Saga » dans keurs jeux vidéo, King.com demande maintenant au groupe de rock français, originaire de Toulouse, de changer leur nom, lesBubblies, qu’ils utilisent depuis plus de 20 ans.

Sur leur page Facebook, les musiciens du groupe ont indiqué : »Nous faisons l’objet d’une attaque juridique, de la part du plus gros éditeur de jeux vidéo flash en ligne « KING. com » (Candy Crush). Leur but est de nous déposséder de notre nom, car ils ont une saga qui s’appelle (Bubble witch) ».

« Nous allons avoir besoin de vous tous et de vos réseaux d’ici quelque temps , pour ne pas laisser une fois de plus une grosse multinationale ( valorisée a 7.5 milliards d’euros en bourse ) s’essuyer les pieds sur un petit groupe de rock », s’indigne le groupe. « Évidemment le siège social de KING est situé dans des paradis fiscaux…. normal quand on génère 275 millions d’euros de bénéfices en 2013… Cela va être difficile et coûteux pour nous », estiment les Bubblies. « Nous mettrons d’ici peu en place une logistique de soutien, car nous n’avons bien sûr pas les moyens de lutter seuls contre ce géant ! ».

Ce qui a certainement motivé King a attaquer les Bubblies est le fait que le groupe de rock publie des jeux vidéo depuis près de 15 ans. L’éditeur américain a récemment sorti un nouveau jeu baptisé Bubble watch, qui est également une marque déposée par l’entreprise…

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media