×
google news

« Ariane-6 prête pour premier lancement »

Mardi 9 juillet, à 20 heures à Paris et 15 heures à Kourou, le Centre spatial de la Guyane a une opportunité de trois heures pour lancer la nouvelle fusée Ariane-6. C’est l’aboutissement de quatre années de retard d’un projet initié en décembre 2014 par l’Agence spatiale européenne (ESA). Ce projet a été mis en place en réponse à Elon Musk qui, avec SpaceX, a réduit les coûts de lancement de plus de 40% à environ 60 millions de dollars (55 millions d’euros). En introduisant les nouvelles techniques du marché avec ses fusées Falcon-9, Musk a brisé le duopole d’Ariane et Proton, transformant ainsi l’industrie du lancement en offrant des missions « low cost ». Ainsi, SpaceX s’est rapidement établi sur le marché des lanceurs.

Pour rester compétitifs, les Européens avaient prévu six ans pour développer Ariane-6. Elle serait non seulement plus polyvalente, mais également deux fois moins coûteuse que sa prédécesseure, Ariane-5, pour défier son principal concurrent américain. Initialement, le premier vol a été prévu pour le 21 juillet 2020, coïncidant avec l’anniversaire du premier pas de l’homme sur la lune lors de la mission Apollo-11 de 1969. Cependant, en raison des complications techniques et de la crise du Covid-19 en 2020, la date a été repoussée. La nouvelle date de lancement est désormais prévue pour la fin de l’année, bien qu’elle ait été également reportée de plusieurs mois.

Au printemps 2022, le calendrier du projet avait subi des retards en raison de divers problèmes. Le projet avait aussi été marqué par des frictions entre la France et l’Allemagne, qui sont les principales parties prenantes avec des participations de 55,3 % et 22 % respectivement. L’Allemagne avait critiqué la France pour les dépassements de budget. Cependant, un accord financier a finalement été conclu lors d’un sommet de l’ESA à Séville, en Espagne, les 6 et 7 novembre 2023. Ils se sont engagés à garantir la longévité du lanceur en programmant quatre vols par an pour leurs besoins institutionnels, militaires ou scientifiques, sur les dizaines de vols qu’Ariane-6 devrait effectuer chaque année.

En raison de ces retards, le lanceur européen a été privé pendant un an car la transition prévue entre le dernier vol d’Ariane-5 en juillet 2023 et le premier d’Ariane-6 n’a pas pu avoir lieu. La petite fusée Vega a effectué son dernier lancement en octobre 2023 et le programme du modèle suivant, Vega-C, a été mis en veille suite à un échec en vol. Depuis cet incident, l’Europe ne dispose plus d’accès à l’espace.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1074
Economie

« Sanofi: Cession, Restructuration Sévère Imminente »

16 juillet 2024
La filiale grand public de Sanofi, Opella, connue pour des médicaments et compléments alimentaires, comme le Doliprane, Lysopaïne, Dulcolax, Maalox et Novanuit, pourrait bientôt changer de main par l'acquisition d'un…
example 1072
Economie

« Tourisme morose début d’été nord France »

16 juillet 2024
À la station de vacances familiale (VVF) de La Turballe, en Loire-Atlantique, les vents puissants bousculent les petites maisons blanches éparpillées parmi les dunes, à un jet de pierre de…