×
google news

Deuxième plus grand parc éolien, Québec

Dans le nord de la province du Québec, la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean, connue pour son fjord, ses forêts et ses myrtilles, est sur le point de devenir aussi célèbre grâce à un nouvel « mégaparc » d’éoliennes. Le mercredi 3 juillet, Hydro-Québec, la compagnie d’électricité publique québécoise, a déclaré avoir conclu un accord avec les communautés autochtones et les municipalités. Le projet, avec une puissance de 3 000 mégawatts et une taille de 5 000 kilomètres carrés, deviendra le deuxième plus grand parc éolien du monde, après celui de Jiuquan en Chine. Les dépenses totaliseront neuf milliards de dollars canadiens (6,2 milliards d’euros), tandis que les premiers équipements pour collecter des données sur la vitesse du vent seront installés en août, et une période de consultation publique commencera. Selon l’entreprise publique, les premières éoliennes pourraient être installées sur place avant 2030.

« Hydro-Québec, célèbre pour la construction et la gestion de barrages et centrales hydroélectriques, a annoncé une étape significative dans son plan de développement. Le plan consistera à ajouter 10 000 mégawatts de nouvelles capacités d’énergie éolienne à son réseau d’ici 2035. Jusqu’à maintenant, Hydro-Québec avait évité la production d’énergie éolienne, laissant la charge à des entreprises privées. Néanmoins, le 30 mai, Michael Sabia, PDG de l’entreprise, a déclaré qu’ils vont s’ouvrir à la construction et l’administration de parcs éoliens. C’est ce nouvel intérêt pour l’énergie éolienne qui est à présent considéré comme le moteur de l’expansion d’Hydro-Québec afin de satisfaire l’augmentation de la demande en électricité. Sabia a ajouté que le Québec dispose de vastes espaces mais une faible densité de population ce qui favorise le développement de ces parcs à grande échelle.

Derrière ces données, il existe également un accord sans précédent entre Hydro-Québec et deux communautés autochtones, les Atikamekw et les Pekuakamiulnuatsh, sur dont les territoires seront construites les éoliennes. Ces deux communautés ainsi qu’un groupement de municipalités détiendront 50% des actions du projet ; Hydro-Québec détenant l’autre moitié, selon le communiqué de presse. Viviane Chilton, cheffe du conseil des Atikamekw de Wemotaci, a souligné que ce partenariat constitue une occasion importante de développement économique pour sa communauté et une contribution significative à la transition énergétique du Québec. Ce partenariat a été officialisé par le gouvernement québécois le 12 juin. »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1486
Economie

Avionneurs submergés, peinent à livrer

22 juillet 2024
Du lundi 22 juillet au vendredi 26 juillet, Farnborough, une banlieue éloignée de Londres au Royaume-Uni, accueille un Salon international de l'aéronautique assez unique. Bien que les commandes d'avions soient…
example 1412
Economie

« Surtourisme : Fréquentation limitée à Bréhat »

21 juillet 2024
Réservez votre voyage et nous promettons une visite de haut niveau sur l'île", est le nouvel équipement que Olivier Carré, maire indépendant d’Ile-de-Bréhat (Côtes-d’Armor), encourage. Situé à dix minutes en…