×
google news

« Grand Paris Express : Ligne 14 prolongée »

Le projet Grand Paris Express (GPE) a été initié par le président Nicolas Sarkozy en avril 2009. Son objectif était d’ajouter 200 kilomètres de métro pour lier Paris à ses banlieues en connectant les départements de la petite et la grande couronne. Le 24 juin dernier, le public a pu pour la première fois utiliser cette extension du réseau de transport public avec l’inauguration de la prolongation de la ligne 14 par Emmanuel Macron, premier chapitre du GPE.

Cette réalisation a nécessité quinze ans de travail, un investissement de 36,5 milliards d’euros et l’implication d’élus de différentes sphères politiques pour contrer les fluctuations de la vie politique. Simultanément à l’ouverture de ce nouveau tronçon, sept stations ont été mises à service du public: une au nord à Saint-Denis-Pleyel (Seine-Saint-Denis), qui sera un point central pour les transports en Île-de-France en accueillant les futures lignes 15, 16 et 17, et six au sud, d’Olympiades (Paris 13e) à Orly Paray Vieille Poste (Essonne). Une huitième station, Villejuif – Gustave-Roussy, devrait ouvrir ses portes d’ici la fin de l’année et la ligne 14 s’y connectera avec la future ligne 15.

Désormais, il sera possible de se rendre de Orly à Saint-Denis-Pleyel en quarante minutes, avec un train qui passera toutes les cent quinze secondes par les gares de Lyon, Châtelet ou Saint-Lazare. Ce projet a été formulé dans le but de venir en aide aux banlieusards pour qui il n’avait rien été prévu auparavant.

Selon Valérie Pécresse, présidente des Républicains (LR) de la région Ile-de-France et d’Ile-de-France Mobilités (IDFM), l’organisme de régulation des transports, elle prévoit que cette ligne pourrait accueillir jusqu’à un million de voyageurs par jour une fois que celle-ci sera pleinement opérationnelle en 2025. L’inauguration est programmée juste à temps pour les Jeux olympiques et paralympiques de Paris.

Gilles Carrez, l’un des initiateurs du projet et invité par le PDG de la RATP, Jean Castex, à la cérémonie du lundi 24 juin, exprime une immense fierté. Se remémorant les débuts du projet, il a partagé qu’initialement, la ligne 14 n’était pas supposée dépasser le périphérique. Cette première ligne de métro automatique, baptisé projet Meteor, devait uniquement desservir Paris. Cependant, il a noté que cela ne répondait pas aux besoins des banlieusards. L’idée de construire un nouveau métro en forme de rocade, une sorte de « métrophérique » au tour de Paris, était en discussion parmi les élus et les spécialistes des transports, mais aucune décision n’avait été prise à l’époque.

Il vous reste encore à lire environ 71,58% de cet article. Seuls les abonnés ont accès à la suite.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Economie

Concurrence entre fabricants chars, guerre Ukraine

12 juillet 2024
On pensait que les grandes batailles de chars comme Koursk en Russie, El-Alamein en Afrique du Nord et les Ardennes étaient reléguées aux annales historiques. Cependant, dans le contexte actuel…
example 837
Economie

« Transport aérien surmonte crise Covid-19 »

12 juillet 2024
Selon l'étude annuelle du cabinet AlixPartners dévoilée le jeudi 11 juillet, le secteur du transport aérien a non seulement retrouvé mais surpassé ses chiffres de 2019 après quatre ans de…
example 829
Economie

Ralentissement Chinois Affecte Marque Haut de Gamme Ba&sh

12 juillet 2024
L'industrie vestimentaire continue de rencontrer des difficultés, y compris dans le secteur du "luxe abordable", qui était pourtant jusque-là assez protégé. Ba&sh, une entreprise de mode pour femmes, illustre bien…