×
google news

BC Partners et Bpifrance rachètent Biogaran

La compétition pour l’acquisition de Biogaran se fait de plus en plus intense, avec des collaborations de plus en plus marquées entre les candidats pressentis. BC Partners, un fonds d’investissement britannique figurant parmi les trois principales options pour la reprise du leader français des produits génériques, a fait une proposition, conformément à nos sources, en collaboration avec Bpifrance le mercredi 19 juin, afin d’acheter la branche de Servier, un groupe pharmaceutique.

La société britannique était en négociation, depuis quelques semaines, avec Bpifrance, la banque d’investissement publique, pour proposer une offre commune à Lazard, la banque désignée par Servier pour orchestrer la vente de Biogaran. Néanmoins, les pourparlers entre les deux parties ont duré plus longtemps que prévu pour parvenir à un accord détaillé sur le partenariat. La date limite initiale pour la soumission des offres était donc repoussée de quelques jours pour donner au fonds d’investissement le temps de finaliser sa proposition.

BC Partners a donc finalement soumis son offre le soir du mercredi 19 juin. Dans cette transaction, Bpifrance interviendrait en tant qu’investisseur minoritaire, possédant entre 5% et 20% des parts, selon une source proche du dossier. Ce système permettrait à Biogaran, qui réalise plus du tiers des ventes de médicaments génériques en France, de maintenir une structure française et assurerait par là même un droit de supervision à l’Etat sur l’avenir du fleuron national en cas de revente.

L’entente conclue entre les deux entités comporte de multiples conditions, y compris la désignation d’un dirigeant européen à la barre de Biogaran. De plus, cela garantit la préservation du siège de l’entreprise en France et continuera une majorité de sa production de médicaments génériques localement. S’appuyant sur une chaîne de sous-traitants pour la production de ses biens, Biogaran opère avec une quarantaine d’entre eux sur le territoire national, assurant plus de 8 600 emplois directs et indirects en France.

En incluant Bpifrance, BC Partners insuffle une tonalité plus nationale à sa proposition. Ainsi, il pourrait alléger certaines craintes suscitées par la possibilité de voir la pépite française des génériques passer sous une bannière étrangère. Sans oublier que, si son offre est validée par le groupe Servier, cela faciliterait le passage au travers des rigides procédures de contrôle des investissements étrangers en France.

La suite de l’article reste à la disposition exclusive des abonnés, avec encore 57,17% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Economie

Concurrence entre fabricants chars, guerre Ukraine

12 juillet 2024
On pensait que les grandes batailles de chars comme Koursk en Russie, El-Alamein en Afrique du Nord et les Ardennes étaient reléguées aux annales historiques. Cependant, dans le contexte actuel…
example 837
Economie

« Transport aérien surmonte crise Covid-19 »

12 juillet 2024
Selon l'étude annuelle du cabinet AlixPartners dévoilée le jeudi 11 juillet, le secteur du transport aérien a non seulement retrouvé mais surpassé ses chiffres de 2019 après quatre ans de…
example 829
Economie

Ralentissement Chinois Affecte Marque Haut de Gamme Ba&sh

12 juillet 2024
L'industrie vestimentaire continue de rencontrer des difficultés, y compris dans le secteur du "luxe abordable", qui était pourtant jusque-là assez protégé. Ba&sh, une entreprise de mode pour femmes, illustre bien…