×
google news

« Plan de transport Paris 2024: certitudes »

L’équipe de Paris 2024 pour les Jeux Olympiques et Paralympiques a clairement indiqué qu’ils étaient prêts pour les défis majeurs des transports et de la sécurité. Ce sentiment d’assurance a été exprimé suite au treizième comité stratégique de mobilité des Jeux, le 13 Juin, et réaffirmé le lendemain au siège de Paris 2024. Selon Patrice Vergriete, le ministre des transports, cette préparation est attribuable à l’esprit d’unité au sein de l’équipe. Il a fait cette déclaration le 13 Juin, sans ignorer le risque politique que représentait l’arrivée potentielle au pouvoir de l’extrême droite, au vu des résultats des élections européennes du 9 Juin. Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Ile-de-France Mobilités, a renforcé cette assurance en affirmant que le plan de transport et ses 125 alternatives sont finalisés. Cependant, elle a reconnu que l’incursion de la politique dans l’organisation des Jeux pourrait poser problème et a appelé à une trêve olympique. Si un nouveau gouvernement devait arriver après le 7 Juillet, Patrice Vergriete, bien que préoccupé par l’opposition politique dans sa ville de Dunkerque, reste confiant dans le fait que l’extrême droite ne prendra pas le pouvoir.

Amélie Oudéa-Castera, la ministre responsable du sport, a souligné l’importance de la conscience et de la circonspection à mesure que les décisions finales sont prises. Selon elle, organiser des événements sportifs majeurs à l’échelle internationale n’est jamais une activité qui peut être automatisée ou sans effort. Elle a soulué l’importance des prefects compétents dont ils disposent, mais a également souligné que la supposition qu’il n’est pas nécessaire d’avoir de l’expérience pour réaliser les Jeux Olympiques est une erreur. Valérie Pécresse a ajouté qu’il est crucial de ne pas défaire le labeur de centaines de milliers d’individus. Elle a rappelé qu’en plus, il y aura trois milliards de téléspectateurs, signifiant que la France ne peut pas se permettre d’échouer en ce moment crucial qui est le sien.

Après ces mises en garde, les ministres, préfets et opérateurs de transport ont exposé le plan qui sera employé pour transporter les 700 000 personnes qui seront les vrais acteurs et spectateurs des Jeux – 500 000 spectateurs et 200 000 personnes accréditées – tout en maintenant un service de trains pour les habitants de la région de l’Île-de-France. Oudéa-Castera a déclaré que cela équivaudrait à environ 9 à 10 millions de voyages par jour. Pour Paris 2024, l’objectif est ambitieux : ils visent à ce que tous les spectateurs de leurs 41 sites de compétition – dont 25 en Île-de-France – arrivent et repartent en utilisant les transports en commun, le vélo ou simplement en marchant. C’est une première dans l’histoire des jeux et marque l’ambition que Paris 2024 soit « les jeux les plus décarbonés » de l’ère moderne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 839
Economie

Concurrence entre fabricants chars, guerre Ukraine

12 juillet 2024
On pensait que les grandes batailles de chars comme Koursk en Russie, El-Alamein en Afrique du Nord et les Ardennes étaient reléguées aux annales historiques. Cependant, dans le contexte actuel…
example 837
Economie

« Transport aérien surmonte crise Covid-19 »

12 juillet 2024
Selon l'étude annuelle du cabinet AlixPartners dévoilée le jeudi 11 juillet, le secteur du transport aérien a non seulement retrouvé mais surpassé ses chiffres de 2019 après quatre ans de…
example 829
Economie

Ralentissement Chinois Affecte Marque Haut de Gamme Ba&sh

12 juillet 2024
L'industrie vestimentaire continue de rencontrer des difficultés, y compris dans le secteur du "luxe abordable", qui était pourtant jusque-là assez protégé. Ba&sh, une entreprise de mode pour femmes, illustre bien…