×
google news

« Transport aérien: puissance majeure turque d’Erdogan »

« Le futur se trouve dans le ciel » était une directive de Mustafa Kemal Atatürk, le père de la Turquie moderne, qui a été ardemment suivie par le président actuel de tendance islamiste conservatrice, Recep Tayyip Erdogan. Son action a conduit à des réalisations vertigineuses. Les chiffres de performance de la compagnie aérienne nationale, Turkish Airlines (THY), ont atteint des hauteurs record. L’énorme aéroport d’Istanbul, inauguré en octobre 2018, est devenu l’aéroport le plus fréquenté en Europe en cinq ans seulement. De plus, malgré une crise économique et financière intense, le pays semble s’établir comme un nouveau centre mondial.

Les résultats financiers exceptionnels de la compagnie aérienne turque, révélés en avril, ont éclipsé la concurrence. Le bénéfice net de Turkish Airlines a atteint 5,52 milliards d’euros, surclassant IAG, la société mère de British Airways, la compagnie aérienne régulière la plus rentable en Europe, qui a réalisé un bénéfice de 2,43 milliards d’euros. Son chiffre d’affaires a grimpé à 20,94 milliards d’euros, avec une marge nette impressionnante de 28,8 %.

De plus, la compagnie est devenue le leader en terme de nombre de vols, surpassant Lufthansa. Certes, le gouvernement d’Ankara a octroyé une remise d’impôt considérable de presque 3 milliards d’euros, mais le succès est indéniable. Les actions de la compagnie, cotées à Istanbul, ont augmenté de 16% en 2023 en devises, surpassant la performance du marché boursier.

Le soutien inébranlable du gouvernement turc a joué un rôle clé dans ces réalisations.

Ahmet Bolat, président de Turkish Airlines, a confirmé non seulement l’achat de 220 avions à Airbus en décembre, mais a aussi annoncé le 4 juin à Dubaï, des négociations en cours avec Boeing pour une éventuelle acquisition d’environ 250 avions de ligne. Ces négociations portent principalement sur les coûts, conditions commerciales et prix des moteurs pour 150 à 175 Boeing 737 MAX, le reste de la commande serait pour le modèle long-courrier 787 Dreamliner.

Turkish Airlines, fondée en 1933 et autrefois considérée comme une compagnie de second rang, s’est imposée comme un acteur majeur dans le secteur aérien mondial, se positionnant comme un concurrent de poids face aux principaux transporteurs européens et du Golfe.

C’est le résultat d’une stratégie de développement efficace, mise en place rapidement et sans faille par le gouvernement en place. M. Erdogan et son parti politique, l’AKP, ont envisagé l’aviation comme un outil stratégique depuis leur arrivée au pouvoir il y a vingt-deux ans. Leur objectif était double : développer l’économie nationale et peser sur la scène internationale, comme l’indique Julien Lebel, géopoliticien et chercheur à l’Institut français des relations internationales.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1012
Economie

Appétit d’électricité de la tech US inquiète

15 juin 2024
Microsoft s'était engagé en 2020 à viser des émissions de carbone négatives d'ici 2030, cependant, le bilan de 2024 montre une augmentation de 30% des émissions de l'entreprise, y compris…