×
google news

« Macron propose Jean Castex pour RATP »

Dans un communiqué diffusé par l’Elysée, le président français Emmanuel Macron a suggéré le lundi 3 juin que Jean Castex, l’actuel PDG de la RATP, soit renouvelé pour un deuxième terme de cinq ans. Castex avait repris les rênes de la RATP le 23 novembre 2022 suivant la démission de Catherine Guillouard pour des motifs personnels. Il avait pour objectif de réorganiser les transports en prévision des Jeux olympiques.

Lorsque Castex a repris le poste laissé vacant par Guillouard le 24 juillet 2019, il a été chargé d’une mission d’un an et demi, en prévision d’un possible renouvellement. Il doit désormais passer une audition devant les commissions du développement durable et de l’aménagement du territoire, à l’Assemblée nationale et au Sénat, qui ensuite valide sa nomination.

Quand Castex est arrivé fin 2022, la RATP était en pleine crise, avec un réseau de bus agonisant – un bus sur quatre ne circulait pas – et un réseau de métro en difficulté – 10% des services prévus n’étaient pas réalisés – en raison de problèmes de ressources humaines, d’absentéisme récurrent et de mouvements sociaux sporadiques.

L’offre a connu une amélioration significative malgré la perspective de l’ouverture à la concurrence sur le réseau de bus entre 2025 et 2027, qui a engendré de nombreux bouleversements au sein de l’entreprise publique, perturbée par des conflits sociaux latents. En plus de cela, une mauvaise anticipation des recrutements après la pandémie du Covid-19 a généré de sérieux problèmes d’effectifs, qui ont été progressivement résolus grâce à des campagnes de recrutement massives en 2023 et 2024.

Lors d’un récent rapport sur le service des transports en Île-de-France, présenté le 14 mai, Valérie Pécresse, chef de l’Autorité régionale des transports (Île-de-France Mobilités), a souligné une amélioration notable de la prestation. Sous la direction de M. Castex, le taux de régularité des bus est revenu à plus de 90%. En ce qui concerne le métro, une seule ligne demeure problématique tandis que trois autres sont considérées comme vulnérables. En 2023, il y avait cinq lignes en difficulté et deux autres étaient vulnérables.

M. Castex a également réussi à négocier le paiement de bonus pour les employés qui ont travaillé durant les Jeux olympiques, assurant ainsi leur engagement. Cependant, en 2023, pour la deuxième année consécutive, la RATP a annoncé une perte nette de 109 millions d’euros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1416
Economie

Désarroi des chauffeurs d’Expotrans impayés

21 juin 2024
Lorsqu'elle a signé son contrat sur un parking, sous un soleil de plomb, au mois d’août 2022, Corine Personne avait rapidement commencé à soupçonner que quelque chose n'allait pas. Son…
example 1409
Economie

« Grève à Ouest-France pour salaires, avenir »

21 juin 2024
Olivier Heurtault, syndicaliste de Force ouvrière (FO), n'arrive pas à se rappeler un tel niveau de mécontentement au sein du journal Ouest-France. Ce jeudi 20 juin, l'opérateur de la presse…