×
google news

Rapporteur Conseil d’Etat maintient amende C8

Le vendredi 24 mai, le Conseil d’Etat, par l’intermédiaire de son rapporteur public, a recommandé le maintien de l’amende record de 3,5 millions d’euros décernée l’année précédente par l’Arcom à C8. Cette amende fait suite à un déferlement d’insultes proférées par l’animateur phare de la chaîne, Cyril Hanouna, envers le député de la France insoumise, Louis Boyard, lors d’une émission.

Selon le rapporteur, malgré la contestation de la sanction par la chaîne du groupe Canal+, il est indéniable que les « gentillesses » énoncées en direct par Hanouna sur le plateau de « Touche pas à mon poste » (TPMP) à l’élu le 10 novembre 2022 étaient bel et bien des injures, selon l’Agence France-Presse qui a consulté ses conclusions.

Lors d’une édition de l’émission TPMP, dans laquelle Louis Boyard avait été invité en tant que député pour parler de l’accueil du bateau de migrants Ocean Viking, Cyril Hanouna avait exprimé sa colère. Boyard avait accusé les « cinq personnes les plus riches » de France d’appauvrir l’Afrique, mentionnant spécifiquement le milliardaire Vincent Bolloré, actionnaire de diverses entreprises en Afrique et propriétaire de Canal+.

Après avoir examiné cette séquence d’une dizaine de minutes conclue par le départ du député sous les huées du public, l’Arcom a infligé à C8 une amende record de 3,5 millions d’euros en février 2023. Le régulateur audiovisuel a également exigé que la chaîne respecte ses obligations en matière d’honnêteté et d’indépendance dans l’information.

Le vendredi, le publiciste a recommandé le rejet des deux recours introduits devant le Conseil d’État par C8 contre ces deux mesures. Au-delà de l’évidence des « insultes » proclamées par Cyril Hanouna, l’officier judiciaire a constaté que « l’animateur a manifestement fait taire son invité pour critiquer le principal actionnaire du groupe ».

Cyril Hanouna, 49 ans, un producteur-animateur controversé, est reconnu pour ses débordements et ses spectacles ont coûté à C8 une série de rappels à l’ordre de l’Arcom, pour un total de 7,5 millions d’euros d’amendes. C8, tout comme l’autre chaîne du groupe Canal+CNews, sollicite le renouvellement de sa fréquence de télévision numérique terrestre (TNT) dans le cadre d’une procédure en cours conduite par l’Arcom et où leur destin attire l’attention.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 960
Economie

« Plan de transport Paris 2024: certitudes »

14 juin 2024
L'équipe de Paris 2024 pour les Jeux Olympiques et Paralympiques a clairement indiqué qu'ils étaient prêts pour les défis majeurs des transports et de la sécurité. Ce sentiment d'assurance a…
example 943
Economie

« Guerre des prix mobile réapparaît »

14 juin 2024
La guerre des prix dans le secteur des télécommunications est de retour. Malgré une hausse de l'inflation en 2022, qui avait permis aux fournisseurs de services mobiles d'augmenter leurs tarifs,…
example 939
Economie

« Pire semaine boursière parisienne en deux ans »

14 juin 2024
Les inquiétudes des investisseurs grandissent en raison de la situation politique défavorable en France, ayant des impacts négatifs sur le CAC 40, l'indice boursier principal de la Bourse de Paris.…
example 911
Economie

Plan rémunération 56 milliards Musk validé

14 juin 2024
Après avoir été annulé par la justice en janvier, le plan de rémunération colossal de Tesla et son CEO, Elon Musk, a finalement reçu l'approbation des actionnaires du fabricant de…