×
google news

Puig entre en Bourse contre L’Oréal, LVMH

La société espagnole Puig, bien connue des experts de la parfumerie, s’apprête à faire son entrée sur les marchés boursiers de plusieurs villes dont Barcelone, Madrid, Bilbao et Valence, le vendredi 3 mai. L’ouverture de sa cotation est prévue au tarif de 24.50 euros par action, donnant au groupe une évaluation massive de 13.92 milliards d’euros.

Malgré une notoriété principalement parmi les connoisseurs, le nom de Puig est pourtant associé à plusieurs marques de parfums renommés. Ce groupe, ayant généré un chiffre d’affaires de 4.3 milliards d’euros en 2023 (en hausse de 19% par rapport à l’année précédente), est derrière des fragrances iconiques telles que One Million et Invictus de Paco Rabanne, ainsi que Le Mâle de Jean Paul Gaultier. Par ailleurs, Puig possède également plusieurs maisons de mode de luxe, comme Dries Van Noten, Rabanne, Carolina Herrera et Jean Paul Gaultier, suite à l’acquisition des 45% détenus par Hermès en 2011.

Ce groupe au vaste empire représente une fierté nationale en Espagne, où il fut fondé en 1914 à Barcelone par Antonio Puig. Aujourd’hui, l’entreprise est détenue par ses descendants, et est symbolisée par les deux tours majestueuses Torre Puig, situées dans la capitale catalane. Bien que la richesse de la famille Puig compte parmi les plus grandes de l’Espagne, elle reste néanmoins loin derrière celle d’Amancio Ortega, fondateur d’Inditex et propriétaire de Zara, dont le patrimoine est estimé à 103 milliards de dollars (soit environ 96.5 milliards d’euros) par le magazine Forbes.

La mise en Bourse sans précédent en Europe de 2024 pourrait déboucher sur une richesse substantielle pour la douzaine de cousins Puig, descendants directes d’Antonio Puig, leurs intérêts combinés au sein de leur holding, Exea. L’actionnaire de contrôle sera toujours Exea, malgré une augmentation de capital, en retenant 71,7 % des parts et 90 % des droits de vote, grâce à des actions équipées de cinq votes chacune. Cette contribution pourrait éventuellement valoir près de 11 milliards d’euros, selon Bloomberg.

Ladite introduction en Bourse pourrait injecter jusqu’à 3 milliards d’euros de liquidités nouvelles, en deux étapes, au sein du groupe Puig. L’objectif est de dynamiser l’expansion du groupe, qui fait concurrence à L’Oréal, Estée Lauder et LVMH.

Au cours de la dernière décennie, le groupe a connu une croissance importante, doublant de taille. C’est en partie grâce à Marc Puig, occupant le poste de PDG depuis 2004, et son cousin, Manuel Puig, vice-président, représentants de la troisième génération, qui ont orchestré de nombreuses acquisitions réussies.
Pour lire la suite, l’accès est exclusif aux abonnés, avec encore 58.5% de l’article restant.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1274
Economie

« Turbulences mortelles sur vol Singapore-Londres »

21 mai 2024
Lors d'un récent vol de Singapore Airlines, une tragédie est survenue, faisant une victime et plusieurs blessés. Le vol, qui partait de Londres pour Singapour, a rencontré des turbulences intenses,…
example 1264
Economie

« Dérapage financier public belge préoccupant »

21 mai 2024
La question cruciale des élections législatives qui se tiendront le 9 juin dans le pays, en parallèle avec les élections européennes, n'est pas débattue durant la campagne. Est-ce parce que…