×
google news

Japon: Technologies nouvelles contre manque main-d’œuvre

Le Japon fait face à une insuffisance croissante de main-d’œuvre qui affecte tous les secteurs économiques, tels que la santé, la distribution, l’hôtellerie-restauration et l’agriculture. Cette pénurie de travailleurs est tellement sévère qu’elle a des répercussions dramatiques. Par exemple, plus de 60 600 maisons et bâtiments détruits par le tremblement de terre sur la péninsule de Noto le 1er janvier peinent à être reconstruits en raison d’une baisse de 30% du nombre de travailleurs du bâtiment par rapport à 1997. En outre, cette rareté de la main d’œuvre a entraîné une envolée des coûts, à tel point que le budget de l’Exposition universelle d’Osaka de 2025 a déjà doublé en raison de la hausse des coûts des matières premières et du manque de main-d’œuvre.

La situation pourrait bien se détériorer davantage. Selon les estimations de l’institut de recherche indépendant Recruit Works, le Japon, quatre fois plus peuplé, pourrait manquer de 11 millions de travailleurs d’ici 2040. Un des facteurs clés de cette situation est le vieillissement de la population et un taux de fertilité bas. En 2023, le nombre de décès (1 590 503) était deux fois supérieur à celui des naissances (758 631), dont le nombre a diminué de 5,1% selon les statistiques du gouvernement.

Pour faire face à cette réalité, les entreprises ont commencé à élargir leurs critères de recrutement, en embauchant plus de femmes et de personnes âgées, qui ont désormais le droit de travailler jusqu’à 70 ans ou plus. Les autorités envisagent même d’augmenter l’âge de la retraite des chauffeurs de taxi à 80 ans, contre 75 ans actuellement. En outre, le Japon, qui a toujours été réticent à l’immigration, a légèrement assoupli sa politique en la matière. Actuellement, plus de deux millions d’étrangers travaillent dans le pays, un chiffre qui a doublé en vingt ans.

Toutefois, l’Archipel se tourne de plus en plus vers les technologies modernes pour compléter sa stratégie. En effet, en 2017, il a lancé un important projet nommé « Society 5.0 », destiné à apporter une transformation majeure à l’économie. Ce projet vise à établir une « société centrée sur l’individu, capable d’équilibrer le développement économique et la résolution des problèmes sociaux par l’intégration du cyberespace et du monde tangible ». D’après une enquête menée par le journal économique Nihon Keizai (Nikkei) et publiée en décembre 2023, les entreprises adhèrent à cette vision, avec une hausse des investissements numériques de 23 % en 2023. Au total, 40,9 % des entreprises interrogées – un chiffre record – œuvrent pour la « transformation numérique ».

« Augmenter la productivité »

La distribution est l’un des secteurs les plus engagés dans cette voie. Seven Eleven, le leader des magasins de proximité ou « konbinis », prévoit d’inaugurer en avril ses premiers points de vente entièrement automatisés. Le groupe a également l’intention de proposer ce concept aux entreprises dont les cafétérias ont du fermer en raison d’un manque de personnel.

Il vous reste 57,59% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1159
Economie

Jugement Anglais Secoue Marchés Financiers

19 avril 2024
L'affaire du Libor et de l'Euribor connaît un nouveau développement. Le 27 mars, suite à une décennie de procédures juridiques, une cour d'appel britannique a surpris en confirmant la condamnation…
example 1155
Economie

Inquiétudes pour l’usine Audi Bruxelloise

19 avril 2024
La Belgique a connu de multiples fermetures d'usines automobiles au fil des ans. Renault a fermé ses portes en 1997, Volkswagen en 2006, Opel en 2010 et Ford en 2014.…
example 1149
Economie

Plan de relance révolutionnaire pour l’Italie

19 avril 2024
L'intersection de Via Trieste et Via Gaspare Gozzi, dans la ville italienne de Padoue, est le théâtre d'une réalisation immense. Entre les décombres et les tiges d'acier qui ont creusé…