×
google news

« Yvetot: Étrangeté des Paysages de Desgrandchamps »

Quel est l’héritage de l’impressionnisme dans l’art contemporain ? L’aura universelle de ce mouvement est souvent célébrée par les musées, attirant ainsi un grand public, même si parfois la vérité historique peut être compromise par certaines simplifications ou omissions. Rarement le questionnement sur la présence de l’impressionnisme dans l’art actuel est posé. L’expérience entreprise par Marc Desgrandchamps, un artiste de 64 ans, est donc d’un intérêt particulier.
Invité par la galerie Duchamp d’Yvetot, une institution partenaire du festival Normandie impressionniste, Desgrandchamps n’a pas souhaité seulement ajouter une autre exposition à sa liste suite à ses récents shows à Dijon et à Marseille. Il a décidé de visiter « sur le motif », une expression d’autrefois, explorant la vallée de la Seine, le pays de Caux, et les falaises côtières. Après, il est retourné à son atelier, où il a intégré dans ses œuvres des morceaux de ses observations et impressions. Le résultat : une quarantaine d’huiles et de gouaches sur toile et sur papier.

Les techniques de peinture de Desgrandchamps ne ressemblent que très peu à celles de Claude Monet ou de Camille Pissarro. Contrairement à la méthode des touches, virgules ou points, il préfère utiliser des zones homogènes qui se croisent ou se chevauchent. Sa matière picturale est plutôt fluide que dense et opaque, atteignant parfois la translucidité, surtout dans ses gouaches. Souvent, son choix de couleurs est sobre, avec des surbrillances de rouge ou de jaune très rares et des contrastes modérés. Le dessin est implicite, non tracé, formé par les relations de tons. Il suit le contact entre les zones colorées, créé par la peinture elle-même. Il n’y a aucune référence stylistique à l’impressionnisme ou à ses successeurs, comme Pierre Bonnard – une pratique courante chez David Hockney dans ses œuvres récentes, qu’elles représentent la nature anglaise ou normande.
Motif falaisien
Cependant, certaines localités inspirent leurs œuvres respectives. Ils sont interprétés différemment, mais ils sont incontestablement présents. Deux aspects du paysage ont attiré particulièrement l’attention de Desgrandchamps. Le premier, le plus global, est la lumière. Les ciels sont discrets, plus gris que bleus. Les verts et les ocres sont généralement assez subtils, ce qui crée une distinction nette entre ces œuvres et celles que Desgrandchamps avait peintes suite à ses voyages en Méditerranée. Dans ce contexte, il y a bien un certain aspect de l’impressionnisme ici : la volonté d’une observation in situ et de la rigueur à s’y conformer.
La suite de l’article est réservée aux abonnés. Il reste à lire 55.81% de cet article.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1385
Culture

« Jim Henson: Génie Marionnettiste sur Disney+ »

20 juin 2024
"Dans la section documentaire de Disney+, une demande spéciale pour le travail du virtuose Jim Henson (1936-1990) se fait sentir. Célèbre marionnettiste, réalisateur et entrepreneur, l'homme derrière "Muppet Show" a…
example 1374
Culture

« Un quart des Français préfèrent le théâtre »

20 juin 2024
Suite aux répercussions de la crise sanitaire du Covid-19 qui a conduit à l'arrêt prolongé des représentations théâtrales, une certaine normalité revient progressivement dans les salles de théâtre. D'après l’étude…
example 1360
Culture

« Montanari: Le corps résiste à l’idéologie »

20 juin 2024
Jean-Paul Montanari, âgé de 76 ans, dirige le festival Montpellier Danse depuis 1983. En tant que figure marquante de la chorégraphie contemporaine, il propose pour sa 44e et dernière édition…