×
google news

Cannes 2024: « Les Linceuls », Cronenberg, Vie et Mort

Dans le cadre de la compétition officielle, le Festival de Cannes présente le dernier film couleur de deuil du Canadien David Cronenberg, âgé de 81 ans. Connus pour ses œuvres emblématiques telles que Videodrome, La Mouche et Crash, Cronenberg a réalisé un film, Les Linceuls, qui traite du thème romantique de la perte d’un être cher. Le réalisateur évite intentionnellement les débordements dramatiques ou lyriques, préférant aborder son sujet à travers le prisme de la technologie futuriste, qui modifie les relations entre l’humain et la machine.

Le film a été écrit suite au décès de Carolyn Cronenberg, l’épouse et partenaire de Cronenberg, en 2017. Loin de fournir une clé d’interprétation, cette perte donne plutôt une nuance très personnelle au film et illumine l’émotion qui le traverse en profondeur. Les nuances de noir, le dégradé de gris et le style épuré du film mettent en évidence la transition vers la deuxième semaine du festival.

Dix-sept ans après Les Promesses de l’ombre, Vincent Cassel apporte à la vie un personnage dont la stature longiligne et aux cheveux argentés, ressemble singulièrement à Cronenberg. Ce rôle est celui de Karsh, un puissant entrepreneur de Toronto, qui parmi ses activités, est impliqué dans le secteur des services funéraires modernes. Suite à la perte de sa femme, Rebecca, jouée par Diane Kruger, il est si accablé qu’il a élaboré un système innovant de stèles connectées, qu’il propose dans ses cimetières.

La technologie fondamentale de ce système est un linceul doté de capteurs qui capture une image tactile du corps sous la tombe, qui est ensuite diffusée sur un écran intégré à la pierre tombale. Le veuf dévasté peut donc suivre quotidiennement la décomposition du corps de la défunte. Cependant, Karsh remarque la formation de nœuds étranges sur le squelette, ce qui l’alerte sur l’état du corps de défunt.

Outre ce prétexte révoltant mais stimulant, qui questionne le complexe du deuil et le désir néophyte, une autre intrigue paranoïaque se développe. Un jour, Karsh découvre que plusieurs de ses tombes, y compris celle de sa femme, ont non seulement été vandalisées, mais également piratées et transformées en système de surveillance. Ce qui suit est une enquête qui le mène à un enchevêtrement de complot cybernétique obscure, avec la possibilité d’intérêts conflictuels (un oncologue rival ou des écologistes opposés à ses innovations), ou même des forces étrangères potentielles (Chine ? Russie ?). Cela le conduit finalement à réévaluer la personnalité mystérieuse de Rebecca, qui semblait toujours avoir plus à découvrir.

Le reste de l’article est accessible uniquement aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1566
Culture

« Bouvard prend retraite en janvier après RTL »

23 juin 2024
Philippe Bouvard, ce vétéran du journalisme qui, à 94 ans, maintient toujours une colonne hebdomadaire sur RTL, a déclaré le dimanche 23 juin qu'il arrêterait l'émission en janvier, lors de…
example 1563
Culture

Législatives Présentes aux Festivals d’Été

23 juin 2024
Les élections législatives, tombant les dimanches 30 juin et 7 juillet, vont perturber le déroulement des spectacles programmés pour ces dates, qui sont également les jours de festivals d'été. Ces…