×
google news

« Trapenard rend hommage à Pivot sur France 5 »

Voici une nouvelle rédigée entièrement en français : « FRANCE 5 – MERCREDI 8 MAI À 21 H 05 – PROGRAMME LITTÉRAIRE
Suite à l’annonce du décès de Bernard Pivot le lundi 6 mai, il y a eu un remaniement général au sein de France Télévisions. Le même jour, dans l’émission « C à vous » (France 5), Anne-Elisabeth Lemoine a rendu hommage au journaliste qui restera à jamais lié à l’émission « Apostrophes ». Similairement, Anne-Sophie Lapix a convié l’académicien Erik Orsenna à son JT sur France 2. Néanmoins, le principal hommage serait assurément rendu par Augustin Trapenard, qui a été l’animateur du programme « La Grande Librairie » en prime time tous les mercredis sur France 5 pour plus de deux ans. Trapenard a maintenu l’émission souvent en direct, même en cette veille de long weekend.
Le programme, mené avec sobriété et élégance par Trapenard, est impeccablement conduit. Comme il l’avait confié quelques heures avant le début de l’émission, Pivot était pour lui une « source d’inspiration, un exemple de l’écoute active et poseur de questions perspicaces, quelqu’un qui donnait la parole aux écrivains et une grande fierté pour lui de poursuivre cet héritage ». En son honneur, Trapenard a choisi de structurer son émission autour des archives de « Apostrophes », commentées par six invités. »

Cette mélodie emblématique provenant du Concerto pour piano no 1 en fa dièse mineur de Rachmaninov nous ramène au temps de Pivot. Teresa Cremisi, l’éditrice, se remémore son part d’émerveillement. Erik Orsenna évoque son charme effervescent, tandis que Pierre Assouline souligne sa générosité, lui qui est l’auteur du film documentaire, « Les Vendredis d’« Apostrophes » », disponible sur la plate-forme de streaming France.tv. Selon Pierre Assouline, alors que défilent différentes images d’archives comme Pivot en interview avec Albert Cohen en pyjama ou discutant avec Marguerite Duras en studio, « Pivot était un interviewer de l’ancienne école, de ceux qui laissent les gens s’exprimer et les silences s’installer ».

Questions parfois audacieuses, jamais vulgaires
Christine Angot, qui a été invitée sur le plateau de « Bouillon de culture » en 1999, durant l’année de sortie du livre L’Inceste, mentionne également la génération et l’époque lorsqu’elle commente un clip de 1978 où Charles Bukowski, en état d’ébriété avec une cigarette à la bouche, tente de lever la jupe de l’écrivaine Catherine Paysan. La fierté de Bernard Pivot, selon son adjointe Anne-Marie Bourgnon, était l’interview qu’il avait réalisée avec Alexandre Soljenitsyne en 1975 – deux ans après la sortie de L’Archipel du Goulag.

Pierre Assouline souligne que « Apostrophes » fut plus qu’un programme dédié à la littérature, c’était aussi une plateforme de discussions intellectuelles. Il a été appuyé par Augustin Trapenard, qui a reconnu que Bernard Pivot possédait une grande capacité d’écoute et de questionnement, « provocateur mais toujours respectueux ». Il avait aussi la compétence indéniable de rassembler six personnalités diversifiées sur son plateau. Comme l’a si bien exprimé l’académicien Dany Laferrière, « Il cherchait à susciter l’inattendu ». En résumé, Bernard Pivot représentait pour ses invités l’excellence culturelle française. En effet, après la fin de « Bouillon de Culture » en 2001, l’historien Pierre Nora avait qualifié le départ du journaliste de « perte nationale ».

Bernard Pivot est reconnu pour avoir réussi à transformer la dictée, un devoir scolaire, en un jeu social à travers le championnat des Dicos d’or. Il s’est également consacré sans cesse à la promotion et au soutien de la littérature et de la langue française. Dans un paysage médiatique de plus en plus fragmenté, extrêmement polarisé et vieillissant, son précieux héritage subsiste à travers « La Grande Librairie », l’unique émission au monde qui consacre chaque semaine 90 minutes à la littérature en direct. Pour toutes ces raisons, François Busnel, qui après avoir présenté l’émission, continue de la produire, conclut par un simple : « Merci Monsieur Pivot. »

« La Grande Librairie », animée par Augustin Trapenard rend un hommage à Bernard Pivot. Disponible sur France 5 ainsi qu’en replay sur France.tv.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1385
Culture

Cannes 2024: Crista Alfaiate, Radieuse Saudade

23 mai 2024
SÉLECTION OFFICIELLE - EN LICE Le film s'éclaire enfin lorsque l'on voit apparaître Molly, à mi-chemin de la progression captivante de Grand Tour, une création de Miguel Gomes (en lice…
example 1359
Culture

« Cannes 2024: Comédie Aigre-Douce de Fleifel »

23 mai 2024
"QUINZAINE DES RÉALISATEURS Issu d'une naissance à Dubaï, éduqué dans un camp au Liban, résidant au Danemark, formé en Angleterre et passé par la Cinéfondation de Cannes; le Palestinien Mahdi…