×
google news

De la scène d’un bar de plage à l’arène de danse, la voyage de Dua Lipa

La couverture du troisième album de Dua Lipa dépeint une image de grand péril, semblable à la scène d’ouverture du film « Les Dents de la mer ». L’artiste se trouve dans des eaux infestées de requins. L’imaginaire du visuel s’inspire du groupe pop londonien Blur pour « La Grande Evasion », où des hommes d’affaire plongeaient probablement à leur perte dans l’océan depuis leur yatch. Ce disque avait été lancé en 1995, l’année de naissance de cette chanteuse londonienne, fille d’un musicien rock originaire du Kosovo.
Semblable à Blur, Dua Lipa offre un contraste entre une perspective de désespoir et le titre de son album: « Radical Optimisme ». La vérité se trouve plutôt dans le second terme : cela célèbre clairement l’hédonisme, contrairement à l’ambiance sombre de cette période. Cependant, en aucun cas, on ne pourrait le décrire comme radical.
À la différence de Taylor Swift, qui a récemment exploré le folk, ou de Beyonce, qui a exprimé une inclination pour la country, Dua Lipa reste dans son cadre musical familier. Au lieu de se lancer à l’eau, elle choisit de se prélasser au bar de la plage avec un cocktail, comme le démontre le ton tropical house de « End of an Era ». Son aventure se limite à la piste de danse à proximité.
Il y a une rétention d’informations notable.

En fin de compte, Dua Lipa a connu un grand succès avec la stratégie utilisée pour ses deux albums précédents, son album éponyme de 2017, qui offre du R’n’B synthétique et rythmique, et surtout « Future Nostalgia » en 2020. Ce dernier l’a consacrée comme la nouvelle souveraine du disco (ou néodisco ?), avec une touche de basse funk à la Chic et des montées lyriques. En outre, elle raconte son histoire de revanche, puisqu’elle avait été rejetée par la chorale de son école en tant que jeune fille, puis ridiculisée sur les réseaux sociaux pour ses compétences de danse insuffisantes.

Quatre ans se sont écoulés, un laps de temps qui pourrait sembler une éternité dans un monde où la célébrité est aussi fugace qu’aujourd’hui. « Radical Optimism » fait son apparition sous des conditions qui correspondent à son statut de star. C’est-à-dire en révélant le moins d’information possible pour maintenir le suspense qui alimente les rumeurs et conduit au buzz.

Ce qu’on sait, c’est que Dua Lipa a supprimé tous les posts de son compte Instagram et a teint ses cheveux en auburn. En termes de renouvellement, elle déclare s’être immergée dans les tendances dominantes en Grande-Bretagne dans les années 1990, notamment la britpop (comme Blur) et le trip-hop, ainsi que le « psychédélisme ». Pour cette artiste, dont les influences initiales comprennent P!nk (son modèle vocal le plus clair), Justin Bieber, Nelly Furtado et Christina Aguilera, ce terme ne rappelle pas San Francisco et le Grateful Dead, mais plutôt une fête à Ibiza.

vous avez encore 51.58% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1571
Culture

Pourquoi Kafka voit plus qu’autrui

26 mai 2024
Il existe un nombre limité d'images représentant Franz Kafka (1883-1924), parmi lesquelles deux sont fréquemment reproduites. Sur l'une de ces images, Kafka porte un chapeau et semble sur le point…
example 1532
Culture

« Festival Cannes 2024: Sean Baker, Amérique »

26 mai 2024
Auparavant, fraîchement sorti de Tisch, la prestigieuse école d'art de l'Université de New York, Sean Baker portait un regard affectueux sur ceux qui étaient laissés de côté par le rêve…