×
google news

« Maison des Mondes Africains à Paris »

L’information du Monde indique que la Maison des mondes africains, en quête d’un emplacement à Paris, envisage de s’installer à l’hôtel de la Monnaie, situé quai de Conti dans le 6ème arrondissement, un choix apparemment suggéré par la ministre de la culture, Rachida Dati. Malgré le statut prestigieux de ce lieu, qui produit de la monnaie depuis le XVIIIe siècle et fabrique récemment les médailles des Jeux olympiques de 2024, ce ne serait pas une menace.

L’horloge tourne certainement. La Maison, renommée MansA en 2023, a été annoncée pour la première fois en 2021. C’est un projet d’Emmanuel Macron qui a connu des retards significatifs. Cette future institution vise à renforcer les relations entre la France et l’Afrique. Elle avait à un moment envisagé de s’installer dans le bâtiment en verre de la Fondation Cartier, qui doit déménager en 2025 dans l’ancien Louvre des antiquaires qui a été réaménagé par Jean Nouvel, rue de Rivoli. Mais la petite taille de ces espaces ne correspond pas aux aspirations d’une organisation qui souhaite être un carrefour pour les talents africains et de sa diaspora ainsi qu’un tremplin pour les nouvelles voix de l’avenir dans un contexte social tendu.

Le bâtiment de la Monnaie, situé le long de la Seine et proche de l’Académie française, dispose d’une superficie de 34 000 mètres carrés et offre une vue imprenable sur le Louvre. Ce lieu néoclassique imposant a été inaccessible au public pendant une longue période. En 2007, l’usine qui y produit des pièces de collection à Paris, risquait toutefois de fermer ses portes en raison de problèmes financiers. L’ancien PDG, Christophe Beaux, a alors mis en place un projet de six ans pour réaménager le lieu et le transformer en un centre culturel, sans pour autant abandonner sa fonction originelle.

En 2014, onze nouvelles salles ont été inaugurées pour accueillir des expositions d’art contemporain sélectif dominant la Seine. Le réputé Guy Savoy a ouvert l’année suivante un restaurant gastronomique à l’étage. En 2017, l’inauguration d’un nouveau musée, racontant l’histoire de la frappe de monnaie datant d’un millénaire, a lieu.

Ce changement de direction vers des expositions à grande échelle a séduit le public. En effet, une augmentation de 11 % des visiteurs a été constatée, avec 163 000 entrées en 2023 selon un communiqué publié fin mars. Le chiffre d’affaires a également augmenté de 9 % en 2023, atteignant un total de 162 millions d’euros. Cependant, les 27 millions de frappes de pièces non conformes ont généré un surcoût de 800 000 euros, réduisant le bénéfice net à 4,4 millions d’euros. Le reste de cet article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1532
Culture

« Festival Cannes 2024: Sean Baker, Amérique »

26 mai 2024
Auparavant, fraîchement sorti de Tisch, la prestigieuse école d'art de l'Université de New York, Sean Baker portait un regard affectueux sur ceux qui étaient laissés de côté par le rêve…
example 1501
Culture

Rencontres Athlètes-Public aux Jeux Olympiques

25 mai 2024
"Lily Fisher, la gestionnaire du Zénith de Paris, a annoncé un changement de couleur pour l'été. Le lieu se teindra d'orange car il hébergera la délégation néerlandaise pour les Jeux…