×
google news

« Naturopathie: Promesses Vénéneuses des Médecines Alternatives »

« DOCUMENTAIRE – MARDI 16 AVRIL À 21 H 05 SUR FRANCE 5
« Peu importe le mal dont vous souffrez, qu’il s’agisse de l’endométriose, de l’asthme ou de l’autisme… C’est une question de lymphe ! », déclare avec assurance le naturopathe Miguel Barthéléry, bien que son visage soit flouté. « La maladie, ajoute-t-il sans hésiter, c’est simplement le corps qui essaie de se purifier, mais qui n’y parvient pas à travers les voies naturelles, à savoir les selles et les urines. En cas de symptômes, on jeûne et on purge jusqu’à ce que cela s’améliore. »
Cet admirateur d’Irène Grosjean, la « papesse du cru » et naturopathe, a été condamné en juin 2023 à deux ans de prison avec sursis et à l’interdiction d’exercer en France suite à l’usurpation du titre de médecin et l’exercice illégal de la médecine, après le décès d’un de ses patients. Malgré cela, il continue de dispenser ses conseils douteux à des individus perdues dans le dédale diagnostique nous prévient le programme « Enquête de Santé », en posant un regard à la fois compatissant et critique sur la naturopathie. Selon le programme, 6 000 personnes en France se revendiquent naturopathes, n’importe qui peut s’installer à son compte et se revendiquer de cette pratique.
Que ces méthodes soient traditionnelles ou new age, les personnes se tournent vers les approches de soin alternatives, que ce soient des professionnels en quête de sens ou des patients confrontés à des maladies chroniques incurables. Cependant, cette diversité d’approches ésotériques qui semblent rassurantes préoccupent les professionnels de la santé ainsi que les experts en lutte contre les manipulations sectaires.
Il n’y a apparemment aucun organe de supervision »

Ce documentaire, conçu comme une mise en balance, met l’accent sur les avantages et les dangers de diverses approches alternatives de santé, allant des retraites bienfaisantes axées sur la nutrition dans la nature, supervisées par un coach de vie, à l’absurdité d’un diagnostic médical basé sur la lecture de l’iris oculaire (iridologie), en passant par les jeûnes risqués contre le cancer. Il couvre une grande variété de ces propositions alléchantes mais potentiellement toxiques.

Ces approches ont toutes une faille commune : bien qu’elles soient souvent présentées comme une alternative préventive simple à la médecine conventionnelle, ou « allopathie » dans le langage naturopathique, elles sont fréquemment tentées de la remplacer en proposant leurs propres diagnostics souvent ésotériques et des remèdes d’une base scientifique discutable. Et tout cela, sans aucun contrôle réglementaire. Cela peut entraîner des retards de diagnostic réel et des pertes d’opportunité, en particulier dans le champ de l’oncologie.

L’auteur du documentaire, Clémence Gardeil, se met dans la peau d’une cliente naïve, ce qui lui permet d’exposer avec talent l’audace dangereuse des charlatans de la santé, qui sont souvent eux-mêmes victimes de leur propre partialité cognitive et de leur désir de justifier leur investissement dans des formations pseudo-scientifiques coûteuses. Le documentaire est considéré comme un outil crucial pour l’éducation du public.

Nommé « Naturopathie, un peu, beaucoup… à la folie », ce documentaire réalisé par Clémence Gardeil (France, 2024, 52 minutes) est suivi d’un débat « Peut-on faire confiance à la naturopathie ? », animé par Marina Carrère d’Encausse dans le contexte de l’émission « Enquête de santé ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1603
Culture

« Hommage Clermontois à Jean-Louis Murat »

27 mai 2024
À l'aide de l'information du texte original, rédigez un nouveau texte. Le nouveau texte doit différer du texte original en termes de mots utilisés et de syntaxe." Ne traduisez pas…
example 1571
Culture

Pourquoi Kafka voit plus qu’autrui

26 mai 2024
Il existe un nombre limité d'images représentant Franz Kafka (1883-1924), parmi lesquelles deux sont fréquemment reproduites. Sur l'une de ces images, Kafka porte un chapeau et semble sur le point…