×
google news

« Art Basel à Hongkong accueille New Gen »

Le mercredi 27 mars, en début de l’après midi, la foire Art Basel a ouvert ses portes à une élite internationale de plusieurs milliers de VIP soigneusement sélectionnés. Bien que la liste et le nombre exact de participants soit un secret bien gardé, les allées étaient déjà bondées de ce groupe démographiquement diversifié, qui s’est empressé de découvrir les œuvres exposées par les approximativement 242 galeries présentes, provenant de 40 pays différents.

Le « buzz », comme tendent à l’appeler les personnes dans le domaine, était indubitablement revenu. Et cela, malgré un ralentissement économique perceptible en Chine et à Hong Kong. En 2023, le secteur de l’art a connu une hausse de 9% de ses ventes en Chine, pour un total estimé à 12,2 milliards de dollars. La Chine a maintenant grimpé à la seconde position sur l’échiquier mondial du marché de l’art (19%), juste derrière les États-Unis et devant le Royaume-Uni. Selon une étude exhaustive publiée par Art Basel et son sponsor UBS, cette résilience du marché est attribuable à la nouvelle génération de collectionneurs.

« Ma mère m’a encouragé à commencer la collection d’art contemporain, et plusieurs de mes amis, majoritairement artistes, se sont également lancés dans cette activité », dit Bonnie Chen, l’actrice et top-modèle chinoise qui est maintenant réalisatrice, flânant de galerie en galerie, attirée par tout ce qui attire son attention lors des premières heures de la foire. « Il me semble donc logique de me lancer moi-même ». Elle fait référence à des communautés actives d’artistes, de galeristes et de collectionneurs privés non seulement à Pékin et à Shanghai, mais aussi à Chengdu et à Shenzhen. « De nombreux jeunes artistes s’échangent leurs œuvres entre eux et plusieurs galeries sont le fruit de groupes d’artistes qui s’unissent », mentionne Silvia Sun, de la galerie Don à Shanghai, qui confirme que le paysage artistique en Chine est en cours de transformation. Sa cliente la plus jeune a 22 ans.
Club des nouveaux collectionneurs »

Alice Lin, une jeune femme de 27 ans originaire de la Chine continentale, travaille actuellement dans le domaine financier à Hongkong après avoir fait ses études au Royaume-Uni. Elle a visité Art Basel en compagnie d’un groupe d’amis chic et décontractés, se distinguant comme la plus sérieuse collectionneuse du groupe. Sa collection d’art a commencé par deux lithographies de Damien Hirst qu’elle a achetées en ligne. Depuis lors, elle a développé ses connaissances et étendu son réseau. En collaboration avec deux amis, elle a créé un club pour de jeunes collectionneurs, ayant des branches à Londres et Hongkong, à l’aide duquel elle soutient les nouveaux collectionneurs dans l’assemblage d’une collection de bon goût, de qualité et de potentiel. Elle a partagé ceci à la galerie Beijing Commune, établie dans la zone artistique 798 de Pékin depuis vingt ans. Selon UBS, le principal sponsor d’Art Basel, Alice Lin fait partie de la “New Gen” (ou « nouvelle génération »), un groupe divers de nouveaux acteurs du marché de l’art contemporain.
Le reste de l’article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1238
Culture

« Julian Lage: Le Jazz s’élargit »

21 avril 2024
L'album le plus récent de Julian Lage s'appelle "Speak to Me", un nom qui s’adapte parfaitement pour un artiste qui préfère souvent rester en retrait et s’exprimer avec précision. Anciennement…