×
google news

Analyse et critique du film « Pierrot le fou » de Jean Luc Godard

Partager sur Facebook

Pierrot le Fou de Jean Luc Godard : voici l'analyse et synopsis du film, résumé de l'histoire.

Analyse critique film Pierrot le fou
Analyse critique film Pierrot le fou

Pierrot le Fou raconte l’histoire de Ferdinand Griffon : ce père de famille vient de perdre son travail à la télévision, amer, désabusé, il n’en peut plus des mondanités et de sa vie étriquée et bourgeoise.

Pierrot le Fou de Jean Luc Godard : analyse et synopsis

En rentrant chez lui après une soirée épouvantable d’ennui passée chez ses beaux-parents, il décide de s’enfuir avec Marianne, la baby-sitter, qu’il avait jadis aimé. Voilà le couple parti en direction de la Méditerranée, leur chemin sera parsemé d’intrigues, d’aventures, de rencontres… Une vie palpitante à mille lieues de celle qu’il vivait à Paris, mais une vie dramatique autant que passionnée.

Les points positifs du film Pierrot le Fou, avec Jean Paul Belmondo. Ce film sorti en 1965, soit quelques années seulement avant la « Révolution » de mai 1968, en annonce déjà les prémices. On reconnaît dans le film le rejet d’une société de consommation bourgeoise et étroite, l’aspiration à la liberté, au bonheur, aux rêves qui caractériseront cette génération de 68.

Dans le film de Jean Luc Godard les paysages sont splendides (la Montagne Sainte-Victoire notamment) et l’action est admirablement filmée.

Mention spéciale à Jean Paul Belmondo qui a peut-être trouvé dans ce film son meilleur rôle.
Le film est truffé de références littéraires (Rimbaud, Louis Ferdinand Céline) ou artistiques (Cézanne, Nicolas de Stael).
La bande originale d’Antoine Duhamel et de Cyrus Bassiak (Serge Rezvani) est de toute beauté, et on appréciera tout particulièrement les scènes où Jean Paul Belmondo et Anna Karina chantent dans le film des chansons de Serge Rezvani.

Les points négatifs du film Pierrot le Fou

Ce film si poétique et inspiré n’est pas dénué de défauts. L’un de ses principaux défauts est le côté didactique : le film est rempli de déclarations existentielles, philosophiques qui peuvent aujourd’hui rebuter le spectateur et qui malheureusement datent un peu.
Il faut admettre que le film a vieilli même s’il demeure un chef-d’œuvre. La quantité de dialogue par rapport à l’action ralentit considérablement le rythme de film et il y a des longueurs.

Ce film est clairement l’un des films français qui a le plus de succès. Ce film a marqué les esprits à sa sortie par les thématiques abordées qui semblaient révolutionnaires.
Il a un peu souffert du passage du temps, mais demeure un film classique (un paradoxe) à découvrir pour la beauté de l’histoire, des paysages, et pour le jeu en chassé-croisé amoureux de Belmondo et Anna Karina.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Contents.media