×
google news

« Paris 2024: Recrutement de 2300 agents sécurité »

La sécurité privée pour les Jeux Olympiques n’est pas encore totalement complète. Le besoin quotidien pour les sites du tournoi (du 26 juillet au 11 août) est estimé entre 18 000 et 22 000 agents. Selon le préfet de la région Île-de-France, environ 2300 postes restent à pourvoir, comme il l’a annoncé le 9 juillet lors d’une réunion avec des journalistes.

Actuellement, on compte 21 000 agents qui ont été embauchés ou sont en cours de recrutement, avec 925 places encore vacantes, a précisé précisément Marc Guillaume. Il faut également prendre en compte les problèmes de no-show, c’est-à-dire des cas où des individus ne se présentent pas à la dernière minute, a expliqué le haut fonctionnaire. C’est pourquoi il a fixé un objectif d’effectifs de 120 % pour chaque entreprise de sécurité sollicitée par le Comité d’Organisation des Jeux (Cojop), avec environ une centaine d’entreprises contactées.

Un total supplémentaire de 3900 personnes a donc dû être trouvé, avec, selon M. Guillaume, 2500 d’entre elles qui ont déjà été identifiées. En comparaison, les Jeux Olympiques de Londres en 2012 ont vu entre 2 % à 20 % de no-show, et la Coupe du monde de rugby de l’automne 2023, 7 %.

Il reste donc 2300 postes à pourvoir d’ici le 26 juillet, jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux, dont 1400 pour compenser les no-show et 925 pour les besoins quotidiens du Cojop. Le préfet se dit confiant, affirmant s’appuyer sur un réservoir de 8000 personnes : 4000 déjà formées mais pas encore embauchées, et 4000 en formation.

Au total, 26 500 personnes auront été formées pour cette tâche.

L’objectif initial était de former 20 000 personnes, mais l’Etat a dépassé cette cible en formant 26 500 individus pour la sécurité privée, a annoncé le représentant de l’Etat mardi dernier, faisant référence à un budget public de 68 millions d’euros alloué pour atteindre cet objectif. Plus de 200 000 individus ont été contactés par les 140 employés à temps plein de France Travail, dont Marc Guillaume.

En début d’année, les autorités ont élargi la portée des programmes de formation aux retraités et aux étudiants pour faire face à la pénurie de recrutement dans ce secteur en tension, particulièrement depuis la fin de la crise sanitaire liée au Covid-19. Par ailleurs, seuls les étudiants ont été qualifiés en trois semaines, contrairement aux cinq semaines requises pour les autres.

La sécurité privée est une question centrale pour le Cojop et les pouvoirs publics depuis des mois. En juin dernier, le préfet de police, Laurent Nuñez, a déclaré qu’il n’y aurait pas de substitution de la sécurité privée par l’armée ou les forces de l’ordre lors des Jeux. Néanmoins, il a précisé que la police et la gendarmerie assureraient certaines missions lors de la cérémonie d’ouverture sur la Seine, qui, sur d’autres sites, peuvent être gérées par la sécurité privée.

Il est également prévu que l’Etat soulage le Comité d’organisation des Jeux de certaines missions de sécurité lors de la cérémonie d’ouverture, augmentant son soutien financier à la sécurité privée de plusieurs millions d’euros pour faciliter le recrutement.

La nouvelle version de l’article porte sur l’information incluse dans le texte original.
Le site fournissant les informations concernant les déplacements pendant les Jeux Olympiques de Paris comportera une fonction de dérogation et de QR code. Des préoccupations surgissent au sujet de l’efficacité de la lutte contre le drone mise en place pour les Jeux. Les menaces cybernétiques incluant les attaques, les fraudes et la désinformation mettent en danger le déroulement des Jeux.

Les transports sont également une source de préoccupation pour les organisateurs. Les modes de déplacement à Paris, à pied, en métro ou en voiture, seront essentiels. Des interrogations subsistent quant à la possibilité de difficultés de transport en Ile-de-France pendant les Jeux.

Des lieux clés de la capitale se préparent à l’esprit olympique. La mise en fonction du restaurant du village des athlètes est une étape majeure. De plus, l’arène de la défense de Paris a été transformée en piscine olympique pour les Jeux. Certains projets pour les Jeux Olympiques sont surveillés de près.

Les répétitions techniques finales pour la parade nautique d’ouverture des Jeux sont en cours, avec Thomas Jolly en charge de la mise en scène.

Enfin, les athlètes français se préparent à tout niveau. De multiples fédérations françaises traversent une période d’instabilité en prévision des Jeux. Des nageurs tels que Léon Marchand, Maxime Grousset et Florent Manaudou mènent l’équipe nationale, tandis que des athlètes tels qu’Enzo Lefort et Kevin Mayer se distinguent également. L’heptathlète Auriana Lazraq-Khlass, médaillée d’argent aux championnats d’Europe, est en pleine transformation.

« Cyréna Samba-Mayela s’établit comme une athlète de plus en plus rapide, remportant un titre européen et établissant une nouvelle stature avant les Jeux de Paris 2024. La peur des blessures plane sur les sportifs préparant la même compétition, car elles peuvent renverser la situation de victoire attendue. À la Coupe du monde d’aviron qui s’est tenue à Lucerne, la France évalue encore l’écart à combler pour être compétitive aux Jeux.

Sur le plan international, les Palestiniens demandent l’exclusion des athlètes israéliens. Les athlètes russes et biélorusses, bien que présents aux jeux, semblent sortir de la neutralité, selon les Ukraniens. « L’état de la situation mondiales sera évalué aux Jeux de Paris », prédit certaines sources. Les soeurs jumelles Maryna et Vladyslava Aleksiiva, talentueuses nageuses synchronisées, sont déterminées à « montrer la face combative de l’Ukraine ». Le mouvement sportif russe est déchiré par la question de sa participation aux JO. Le président du CIO, Thomas Bach, note que « l’hostilité du gouvernement russe s’intensifie chaque jour contre le comité, les jeux et moi ».

Concernant la vente de billets, les ventes pour les jeux paralympiques augmentent progressivement. La Mairie de Paris cherche à favoriser les « quartiers populaires » pour la cérémonie d’ouverture. La vente de billets abordables par l’État et les collectivités locales est un défi logistique. Le gouvernement rencontre des difficultés à distribuer ses billets gratuits aux personnes handicapées.

En ce qui concerne le budget, une somme supplémentaire de 33 millions d’euros a été accordée par l’État pour l’organisation des Jeux paralympiques. Les fonds non utilisés pour les projets olympiques seront remboursés aux donateurs publics. Le Comité d’organisation affirme avoir bouclé plus de 90 % de son budget prévu. »

Tony Estanguet a confirmé une augmentation des salaires à la direction du Comité d’organisation des Jeux. Dans un effort d’économie, les organisateurs des Jeux cherchent le soutien des communautés partenaires. Cependant, les enquêtes judiciaires en cours mettent Estanguet, le chef des Jeux, sous le regard attentif de la justice. Le PNF cible les « quatre mousquetaires » du Comité d’organisation.

Malgré le succès populaire du relais de la flamme olympique, les Français ne soutiennent toujours pas totalement les Jeux Olympiques. Il y a une irritation dans certaines communautés face aux exigences et aux coûts associés à l’accueil du relais.

La stratégie française pour remporter un grand nombre de médailles aux Jeux Paralympiques est soutenue par le gouvernement qui prend des mesures pour combler les retard d’accessibilité.

Les habitants de la Seine-Saint-Denis sont préoccupés par le risque de gentrification de Saint-Denis en raison des Jeux. Cependant, la Seine-Saint-Denis a lancé son Olympiade culturelle et le lycée professionnel Arthur-Rimbaud de La Courneuve offre une « option JO » pour lutter contre le décrochage scolaire.

La transformation du parc Georges-Valbon à La Courneuve suscite à la fois l’enthousiasme et l’inquiétude. Le Red Star Rugby de Saint-Ouen a perdu l’usage de son stade à cause des Jeux.

Anne Hidalgo a annoncé qu’elle se baignerait dans la Seine durant la semaine du 15 juillet. Le ravitaillement de la capitale risque cependant de poser problème. Aussi, le logement des étudiants, réquisitionné pour les Jeux, reste un sujet préoccupant.

Alors que les Jeux approchent, les organismes qui luttent contre la pauvreté craignent pour un « nettoyage social ». L’Adidas Arena, le nouveau complexe sportif à la porte de la Chapelle, a été inauguré avec beaucoup d’enthousiasme. Les Jeux ne se limitent pas à Paris et à la Seine-Saint-Denis. La course de la flamme olympique a connu un grand succès populaire. En ce moment, les politiciens de Marseille se battent pour l’attention olympique. Les quartiers du nord de Marseille semblent si proches, mais si loin des Jeux. Le passage de la flamme olympique pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 « ne pouvait pas se dérouler ailleurs qu’à Marseille ». À 55 jours de l’événement, la Meuse essaie de mobiliser ses citoyens avant le passage de la flamme olympique. En Martinique et en Guadeloupe, la fièvre olympique commence à monter.

Pour ce qui est des enjeux environnementaux, la qualité de l’eau de la Seine n’est « pas à la hauteur ». Selon un rapport indépendant, l’objectif climatique des Jeux ne sera pas atteint en raison des vols en avion. Paris 2024 est-il vraiment sur la bonne voie pour tenir sa promesse de « Jeux plus responsables » ? La menace d’une vague de chaleur estivale fait craindre des Jeux olympiques insupportables. La réduction de moitié de l’empreinte carbone des repas servis aux Jeux est un autre défi de Paris 2024. Les organisateurs des JO s’efforcent de trouver une solution à une possible canicule estivale.

Les Jeux mettent en évidence certaines questions sociétales. Le recrutement reste un problème à moins de trois mois des Jeux olympiques. L’État a publié un guide pour rendre les Jeux accessibles aux personnes handicapées. Les opposants aux JO ont du mal à mobiliser le public. Loin de l’opulence des JO, la réalité des cours de sport dans un collège de Montreuil est tout autre. Avec le sport comme grande cause nationale, la situation des piscines en France est inquiétante.

Participez en réutilisant ce contenu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1055
Sport

« Relais Flamme 2024: Doux-Amer à Paris »

16 juillet 2024
Dans le 20ème arrondissement de Paris, les grands panneaux « Engagez-vous dans les jeux » décorent l'enceinte du centre sportif Louis-Lumière. Chaque été, cet espace commun de l'est parisien, baptisé…
example 1052
Sport

« Cérémonie Paris 2024 au Trocadéro: 255 millions »

16 juillet 2024
Il s'agissait d'un dossier qui n'était censé rester qu'entre les mains du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). Le document, sobrement baptisé « Alternatives CER1 », détaille les…
example 1041
Sport

Bruxelles hésite à accueillir Diables-Israël

15 juillet 2024
"Que se passerait-il si le premier match de la Ligue des Nations de Football opposant la Belgique et Israël, prévu pour le 6 septembre, n'était pas joué au stade Roi…
example 1030
Sport

Gardiens: Acteurs principaux Euro 2024

15 juillet 2024
L'Espagne est devenue championne de l'Euro 2024, le dimanche 14 juillet, à Berlin avec une victoire de 2-1 contre l'Angleterre. Ce tournoi n'a pas été marqué par un football flamboyant…