×
google news

Luis de la Fuente: Modernisateur du jeu Roja

La passion de Luis de la Fuente pour la tauromachie est peut-être son unique point faible actuel en Espagne, dans un pays où l’opinion publique est fortement divisée sur ce sujet. Cependant, lorsqu’il s’agit de football, le coach de la Roja est devenu irréprochable, son leadership conduisant l’équipe espagnole à affronter les Bleus de Didier Deschamps en demi-finales de l’Euro, le mardi 9 juillet, à Munich en Allemagne, à 21h.

La Fédération espagnole de football (RFEF) avait démontré une confiance sans faille à l’égard de Luis de la Fuente en renouvelant son contrat jusqu’à la Coupe du monde 2026 avant même le coup d’envoi du tournoi le 5 juin. Depuis le début de la compétition, l’Espagne s’est distinguée comme l’équipe la plus constante, avec le plus de chances à remporter le trophée Henri-Delaunay, ayant éliminé l’hôte, l’Allemagne, en quart de finale (2-1 en prolongation).

Pour le technicien de 63 ans qui n’a jamais entrainé un club de première division, ce parcours en Euro est vue comme une tardive mais significative reconnaissance de son talent. Nommé en janvier 2023, il a su dynamiser la Roja qui souffrait de schémas dépassés. C’est aussi une forme de revanche pour lui, puisqu’il avait fait face à des critiques à son arrivée au poste de coach espagnol.

Au milieu d’un orage de controverses – allégations de corruption, incident impliquant un baiser forcé de son président Luis Rubiales à Jenni Hermoso – et après une décevante Coupe du monde 2022, la RFEF a fait appel à Luis de la Fuente, qui a été l’entraîneur de toutes les équipes de jeunes depuis 2013. Cependant, De la Fuente, originaire de Haro, une ville du sud du Pays Basque, a été perçu seulement comme un remède temporaire jusqu’à ce que la situation institutionnelle soit résolue, comme le mentionne Abraham Romero, journaliste pour El Mundo. Personne ne voyait De la Fuente comme une option à long terme, en particulier en vue du prochain Euro.

« Gestion impressionnante de l’équipe »

La dernière fois qu’un entraîneur des équipes de jeunes espagnoles a été promu à l’équipe A – celle d’Iñaki Saez en 2002 – s’était soldée par un échec, mais Luis de la Fuente a réussi à échapper à un sort similaire en remportant la Ligue des nations face à la Croatie (0-0, victoire 5-4 aux tirs au but), cinq mois après sa nomination. C’est le premier trophée de la Roja depuis l’Euro 2012, et un autre titre pour l’entraîneur, qui avait déjà remporté l’Euro U19 en 2015, l’Euro Espoirs en 2019 et une médaille d’argent aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021.

Il vous reste 61,25% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1055
Sport

« Relais Flamme 2024: Doux-Amer à Paris »

16 juillet 2024
Dans le 20ème arrondissement de Paris, les grands panneaux « Engagez-vous dans les jeux » décorent l'enceinte du centre sportif Louis-Lumière. Chaque été, cet espace commun de l'est parisien, baptisé…
example 1052
Sport

« Cérémonie Paris 2024 au Trocadéro: 255 millions »

16 juillet 2024
Il s'agissait d'un dossier qui n'était censé rester qu'entre les mains du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop). Le document, sobrement baptisé « Alternatives CER1 », détaille les…
example 1041
Sport

Bruxelles hésite à accueillir Diables-Israël

15 juillet 2024
"Que se passerait-il si le premier match de la Ligue des Nations de Football opposant la Belgique et Israël, prévu pour le 6 septembre, n'était pas joué au stade Roi…
example 1030
Sport

Gardiens: Acteurs principaux Euro 2024

15 juillet 2024
L'Espagne est devenue championne de l'Euro 2024, le dimanche 14 juillet, à Berlin avec une victoire de 2-1 contre l'Angleterre. Ce tournoi n'a pas été marqué par un football flamboyant…