×
google news

« Les Bleus reconnaissent la supériorité espagnole »

Plus de soixante minutes après leur déception, les membres de l’équipe française de football émergent enfin des vestiaires, après leur élimination en demi-finale de l’Euro contre l’Espagne (1-2). Silencieux et déçus, ils marchent en direction du bus des Bleus stationné à seulement trois mètres de celui de leurs adversaires espagnols.
À l’intérieur du bus espagnol, tout est joie et exubérance – chants, danses, applaudissements contre les vitres ; c’est la première fois qu’ils se qualifient pour la finale d’un tournoi majeur depuis l’Euro 2012. Douloureusement, les joueurs français absorbent la célébration de leurs adversaires, leurs espoirs de remporter le titre européen ayant été brutalement écrasés.
La majorité des joueurs français ne s’adressent pas à la presse. C’est un travail qui revient aux leaders de l’équipe lors des soirées d’élimination – Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, capitaine et vice-capitaine, s’en chargent. Lorsqu’on leur demande comment se portent leurs coéquipiers, Griezmann répond avec un rire amer : « Nous étions tous furieux, tristes. C’est comme un coup dur », confesse-t-il, son expression révélant sa déception.
Peu après le coup de sifflet final, l’entraîneur Didier Deschamps s’adresse à ses joueurs. « Le coach nous a dit de garder la tête haute, de persévérer, que le football n’est pas toujours un chemin facile. Parfois on gagne, parfois on perd », relaie Mbappé. Le président de la Fédération française de football, Philippe Diallo, avait fixé pour objectif minimal d’atteindre les demi-finales. Cette fois, la France a échoué à l’atteindre.
Quant à l’excuse des problèmes physiques…

Les rêves de finale des vingt-cinq joueurs de l’équipe de Didier Deschamps ont été brisés par les Espagnols. Griezmann a reconnu que « Ils étaient meilleurs que nous » après avoir commencé, pour la première fois depuis le huitième de finale de la Coupe du monde 2014 gagnée contre le Nigeria (2-0), un match de phase finale d’un grand tournoi sur le banc, mardi. Il a exprimé des regrets concernant les premières vingt minutes du match où ils étaient supérieurs en tout.
Selon Mbappé, ils pensaient avoir accompli le plus difficile en marquant le premier but, mais inconsciemment, ils se sont repliés, manquant de panache et de vigueur, et ont subi deux buts successifs. Malgré la déception, le capitaine a fait preuve de lucidité en admettant que les Espagnols « ont mieux joué et méritent d’aller en finale. Nous, nous devons rentrer à la maison ».
La suite de cet article est accessible uniquement aux abonnés et il reste encore 55.61% à lire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1041
Sport

Bruxelles hésite à accueillir Diables-Israël

15 juillet 2024
"Que se passerait-il si le premier match de la Ligue des Nations de Football opposant la Belgique et Israël, prévu pour le 6 septembre, n'était pas joué au stade Roi…
example 1030
Sport

Gardiens: Acteurs principaux Euro 2024

15 juillet 2024
L'Espagne est devenue championne de l'Euro 2024, le dimanche 14 juillet, à Berlin avec une victoire de 2-1 contre l'Angleterre. Ce tournoi n'a pas été marqué par un football flamboyant…