×
google news

« Records d’athlétisme à Paris avant Jeux »

Le Dimanche 7 juillet était une journée de préparation majeure pour de nombreux sportifs, en vue des Jeux Olympiques, qui se déroulent du 26 juillet au 11 août. Malgré le début difficile marqué par une blessure de Kevin Mayer, le décathlonien lors de la course de 110 m haies, la journée a pris une tournure plus positive pour de nombreux autres participants qui ont montré leur aptitude à concourir pour des médailles. Plusieurs records ont été battus au stade Charléty dans l’après-midi, en particulier dans le saut en hauteur féminin.

Depuis 1987, le record était détenu par la Bulgare Stefka Kostadinova avec un saut de 2m 09. Ce record a été brisé par le saut sensationnel de Yaroslava Mahuchikh. La championne du monde en titre, originaire d’Ukraine, a réussi un saut de 2m 10, offrant ainsi une grande fierté à son pays en difficulté.

Au sujet de cette victoire, l’athlète a déclaré ressentir des émotions incroyables et dédie sa victoire à sa nation, l’Ukraine. Elle insiste sur le fait que l’Ukraine ne cessera jamais de se battre. Elle rappelle qu’en Ukraine, malgré les difficultés, de nombreuses personnes suivent les compétitions sportives. Lors des championnats d’Europe à Rome en juin, après son saut, elle a reçu de nombreux messages de gratitude pour les émotions vécues, provenant de soldats et de citoyens. Aujourd’hui, avec ce nouveau record, elle inscrit l’Ukraine dans l’histoire de l’athlétisme mondial.

Quant à Kipyegon, elle a amélioré son propre record.

Mahuchikh, débordant de forme, a surpassé son précédent record au début de la compétition, en franchissant une barre de 2 m 07. « La facilité avec laquelle j’ai sauté 2 m 07 m’a convaincue de tenter le record mondial. Je sentais que j’étais capable de le faire. Mon équipe et moi avons travaillé dur et nous sommes maintenant prêts pour Paris dans deux semaines.'[trois, en réalité]. J’attends ce moment avec impatience. »
Profitant de sa réussite, Faith Kipyegon a également établi un nouveau record. Connaissant bien le stade Charléty où elle avait établi le record mondial du 5 000 m l’année dernière, la Kenyane de 30 ans, double championne olympique du 1 500 m, a dominé cette distance. Avec un temps de 3 min 49 s 04, elle a abaissé de 7 centièmes de seconde le précédent record mondial, dont elle était déjà la détentrice.
« Je voulais seulement savoir où j’en étais en préparation de la défense de mon titre olympique dans quelques semaines, a-t-elle simplement déclaré après sa course. Je n’avais pas l’intention de battre le record du monde… J’étais là pour donner le meilleur de moi-même, pour évaluer ma forme. » Et elle se trouve excellente.
Après son retour prévu au Kenya, elle se focalise déjà sur les Jeux Olympiques, sa « prochaine grande échéance ». Alors que la célébration de dimanche se terminait par un spectacle pyrotechnique, la Kenyane espérait que l’ambiance serait la même début août : « J’espère que les spectateurs des Jeux seront aussi nombreux qu’aujourd’hui. L’énergie était débordante, merci à tous d’être venus. J’attends avec impatience de vous revoir dans quelques semaines. » Sa performance du jour laisse présager une belle promesse pour les Jeux olympiques.
Les athlètes Guillemot, Finot et Tual ont également établi de nouveaux records.

Les athlètes français ont fait un excellent travail lors d’une compétition à Paris. Agathe Guillemot a battu le record de France du 1 500 m avec un temps de 3 min et 58 s 05. Guillemot était enthousiaste à l’idée de battre ce record. Guillemot attribue son excellence moins de quatre minutes à son confort à la maison. Alice Finot, la compatriote de Guillemot, a également réalisé une prouesse impressionnante en établissant un nouveau record national sur le 3 000 m steeple, terminant la course en 9 min 05 sec et 01, à l’âge de 33 ans. Malgré cela, elle n’a pas réussi à remporter le titre face à la championne du monde Winfred Yavi Mutile de Bahreïn.
Le Suédois Armand Duplantis a remporté le concours du saut à la perche, mais n’a pas réussi à établir un nouveau record mondial lors de cet essai. Cependant, Gabriel Tual a fait une performance notable sur le 800 m. Le récent champion d’Europe a terminé troisième lors de la compétition et a également établi un nouveau record de France avec un temps de 1 min 41 sec 61, battant de loin le temps de Pierre-Ambroise Bosse de 1 min 42 sec 53, établi en 2014. Tual, âgé de 26 ans, a commenté qu’il était « sur la Lune » après sa course, se référant à son incroyable exploit. «C’est incroyable. À l’entraînement, on sent quand on a des gros chronos, je me disais que 1 min 42 sec était possible, mais réaliser 1 min 41 sec, c’est incroyable! » a-t-il déclaré.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1549
Sport

Dispositifs inédits télévision et radio JO 2024

23 juillet 2024
Selon Yiannis Exarchos, 59 ans, Directeur Exécutif d'OBS (Olympic Broadcasting Services), la diffusion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024 sera "la production audiovisuelle la plus gigantesque jamais…
example 1547
Sport

« JO 2024: Suivez les préparatifs finaux »

23 juillet 2024
Nous vous souhaitons la bienvenue à notre couverture en direct des Jeux olympiques de Paris 2024. Les jeux auront lieu du Vendredi 26 juillet au Dimanche 11 août et certaines…
example 1532
Sport

« JO 2024: Snoop Dogg porte flamme vendredi »

23 juillet 2024
L'artiste hip-hop américain Snoop Dogg est annoncé parmi les torchbearers des Jeux Olympiques, le vendredi 26 juillet, à Saint-Denis, lors de la dernière journée de relais avant la cérémonie d'ouverture…
example 1526
Sport

JO 2024: Pogacar forfait en cyclisme

22 juillet 2024
Tadej Pogacar, le champion cycliste, ne réalisera pas le triplé Giro-Tour de France-Jeux Olympiques selon une déclaration du comité olympique slovène. Pogacar a été contraint de se retirer des Olympiades…