×
google news

Euro 2024: France qualifiée, parole à défense

Le dernier coup de sifflet a permis à William Saliba et Dayot Upamecano de se féliciter fièrement pour leur tâche bien accomplie. Une fois de plus, ils ont impressionné tout le monde, en particulier le lundi 1ᵉʳ juillet, lors de la victoire de l’équipe de France contre la Belgique aux huitièmes de finale de l’Euro 2024 (1-0). Cependant, au lieu de célébrer leur qualification devant la tribune de la Merkur Spielarena à Düsseldorf où se tenaient les supporters français, ils ont choisi d’aller féliciter Mike Maignan, le gardien français qui avait été seul face au kop belge, frustré par ses trois arrêts déterminants lors du match.

Au vu des quatre premières rencontres de la France dans le tournoi, il est devenu évident que leur valeur ne réside pas vraiment dans leur attack. Les joueurs offensifs ont manqué de précision, et c’est seulement grâce à un autogoal du Belge Jan Vertonghen que l’équipe de Didier Deschamps est parvenue à battre les Diables Rouges.

Si la pauvreté en termes d’objectifs et la qualité du jeu des Blues est souvent soulignée, l’inébranlable défensive française ne doit pas être négligée. « Ils se sentent confiants », a déclaré simplement Didier Deschamps, tandis que la Belgique gardera sans doute un goût amer de cette défense française.

Les attaquants des Diables Rouges, y compris l’intelligent Kevin De Bruyne, le dynamique Jeremy Doku et le robuste Romelu Lukaku, ont présenté un défi majeur pour la défense française. Cependant, cette équipe n’a pas déstabilisé les Bleus et, lorsque cela a été le cas, Mike Maignan a dominé son but, repoussant toutes les tentatives belges, comme il l’a fait si bien depuis le début de l’Euro.

Après quatre rencontres, le gardien français n’a concédé qu’un seul but, contre la Pologne, un penalty marqué par Robert Lewandowski. Même dans ce cas, il a bloqué la première tentative du leader polonais. Pour la première fois depuis la Coupe du monde 1998, l’équipe de France n’a concédé qu’un seul but après quatre matchs dans un tournoi international majeur. Ce chiffre est à la fois une bonne nouvelle et une surprise.

Dans les premiers moments de la préparation à Clairefontaine (Yvelines) en fin mai, la défense était le secteur qui suscitait le plus de questions. Mike Maignan était encore en phase de récupération d’une blessure – il a même joué les deux premiers matches amicaux avec des points de suture au petit doigt de la main gauche – tandis que les deux défenseurs centraux pressentis, Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano, traversaient une passe difficile dans leurs clubs respectifs.

Il reste encore 47.43% de cet article à lire. Le reste est accessible aux personnes abonnées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1463
Sport

« Tour de France 2024: Suprématie Pogacar »

22 juillet 2024
Le Col de la Bonette, culminant à 2802 mètres, est marqué par une simple stèle, des plantes minuscules révélant le goût métallique de la terre sollicitée, et le caractère intemporel…
example 1458
Sport

« Pogacar, vainqueur du Tour 2024 »

21 juillet 2024
Tadej Pogacar, intouchable ces trois dernières semaines, a scellé son hégémonie avec une sixième triomphe à la 111e édition du Tour de France. En devançant ses adversaires, Jonas Vingegaard (Visma-Lease…