×
google news

« Répétition Paris 2024 pour cérémonie d’ouverture »

Un essai «technique», dénué d’éléments artistiques, a été effectué concernant cinquante-cinq bateaux qui porteront les délégations à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques sur la Seine, prévue le 26 juillet. Cet essai s’est déroulé le lundi 17 juin, dans la matinée, sur cette même rivière. Le but de ce dernier était de confirmer que ces bateaux pourront supporter le délai alloué de 45 minutes pour voyager le trajet de 6 kilomètres, partant du pont d’Austerlitz jusqu’au Pont d’Iena, sans difficultés.

Initialement planifiée pour le début d’avril, cette répétition a dû être reportée deux fois à cause d’un débit élevé de la Seine en raison du mauvais temps. Un premier test a été effectué le 17 juillet 2023, comprenant une quarantaine d’autres bateaux. Ensemble, environ 89 bateaux prévus pour le 26 juillet, réaliseront une répétition similaire le 24 juin.

Selon Thierry Reboul, directeur des cérémonies du Comité d’organisation de Paris 2024, c’est le chronométrage qui est au cœur de cet entraînement. L’objectif est de s’assurer que les bateaux peuvent naviguer ensemble tout en respectant le temps pour pouvoir présenter les délégations au bon endroit et presque à l’horodatage précis où ils doivent être présentés.

Il a rappelé qu’à la suite du premier entraînement, ils étaient en retard de quelques minutes. Cependant, ils ont tiré les leçons de cette expérience, et aujourd’hui Thierry Reboul est très satisfait de la gestion du temps et du respect du timing. Pour tous les bateaux, ils étaient presque exacts à la seconde près, ce qui le contente grandement.

Découvrez tous nos articles concernant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris en 2024 :
– Sécurité
L’Etat a augmenté son aide de « plusieurs millions d’euros » à la sécurité privée pour faciliter le recrutement. Des chiens hautement qualifiés s’entraînent à Gramat, Lot, pour les Jeux. L’esquisse du site présentant les dérogations et les QR code pour se déplacer durant les JO de Paris. L’anticipation de la lutte anti-drone pour les Jeux face aux doutes sur l’efficience du système. Les détails des zones de sécurité pour la cérémonie d’ouverture. Le poids des cyberattaques, escroqueries et infox sur les Jeux olympiques de Paris.

– Transport
Tout savoir sur comment circuler à Paris – que ce soit à pied, en métro ou en voiture… Va-t-on connaître le chaos dans les transports en Ile-de-France ? Les transports pendant les JO 2024 à Paris : des promesses enthousiasmantes à la dure réalité.

– Travaux
Comment est-ce que Paris La Défense Arena s’est transformée en piscine olympique pour les Jeux. Deux projets pour les JO sont scrupuleusement surveillés. Le village olympique de Paris 2024 s’établit en Seine-Saint-Denis. Le rush logistique dans le village olympique pour le comité d’organisation. Bernard Thibault : « Pour les Jeux 2024, nous visons à prouver que de grands événements peuvent coexister avec de hauts standards de droits sociaux ».

– Préparation des Athlètes
L’athlétisme français retrouve son lustre à Rome avant les Jeux olympiques lors des championnats d’Europe. Le parcours introspectif de Kevin Mayer vers Paris 2024. La progression phénoménale de l’heptathlete Auriana Lazraq-Khlass, médaillée d’argent aux championnats d’Europe en « pulvérisant » ses records.

Cyréna Samba-Mayela se distingue par sa rapidité et remporte un titre européen, élevant ainsi son statut pour Paris 2024. Les athlètes sont tourmentés par la peur des blessures avant le grand événement. La performance de la France à la Coupe du monde d’aviron à Lucerne montre qu’il reste du chemin à faire avant d’être compétitive aux Jeux. Toutefois, l’équipe d’escrime française se rassure à l’approche des Jeux de Paris 2024.

Léon Marchand, le nageur, est considéré comme le meilleur espoir de médailles pour la France. Toutefois, la participation des athlètes russes et biélorusses aux jeux suscite des interrogations. Les Jeux Olympiques de Paris sont considérés comme une occasion de faire un état des lieux des rapports de force mondiaux.

Les soeurs jumelles Maryna et Vladyslava Aleksiiva, prodiges de la natation synchronisée ukrainienne, souhaitent « montrer le visage combatif de l’Ukraine ». La Russie, quant à elle, est déchirée sur sa participation aux Jeux Olympiques. Thomas Bach, président du CIO, affirme que l’agressivité du gouvernement russe à l’égard du Comité, des Jeux et de lui-même s’accroît de jour en jour.

En ce qui concerne la billetterie, la Mairie de Paris souhaite mettre l’accent sur les « quartiers populaires » pour la cérémonie d’ouverture. Toutefois, l’Etat et les collectivités locales rencontrent des difficultés logistiques avec la billetterie populaire. Il y a également des problèmes pour distribuer les billets gratuits aux personnes handicapées.

Enfin, le budget pour les Jeux révèle que l’argent non dépensé pour les projets olympiques sera remis aux financeurs publics. L’Etat ne fournira pas de fonds supplémentaires au CNOSF pour son Club France pendant les Jeux. Le Comité d’organisation affirme avoir bouclé plus de 90% du budget de ses recettes.

Tony Estanguet a confirmé que les salaires des chefs du Comité d’Organisation des Jeux ont augmenté. Pour faire des économies, les organisateurs cherchent du soutien auprès de leurs collectivités partenaires. Les acteurs majeurs du comité sont actuellement sous l’œil du Parquet National Financier (PNF) et Estanguet lui-même fait face à des procédures judiciaires.

Le relais de la flamme olympique est populaire mais n’a pas réussi à faire aimer les Jeux Olympiques aux Français. L’accueil de ce relais cause des frustrations pour les communes en raison des coûts et des demandes élevées.

La France poursuit une stratégie agressive pour gagner le plus de médailles possible aux Jeux Paralympiques. Le gouvernement prend des mesures pour rattraper les retards en matière d’accessibilité.

La Seine-Saint-Denis se prépare pour les Jeux en lançant son Olympiade culturelle. Le Lycée professionnel Arthur Rimbaud de La Courneuve met en place une « option JO » pour lutter contre le décrochage scolaire, et le centre aquatique olympique promet d’être un atout majeur pour le département.

Les habitants de La Courneuve sont à la fois excités et inquiets à propos des changements qui vont arriver, tandis que le Red Star Rugby de Saint-Ouen risque de perdre son stade à cause des Jeux. Une île bénéficie fortuitement des Jeux, selon son maire écologiste.

Paris se prépare également pour les Jeux, mais approvisionner la capitale sera un grand défi. Les étudiants confrontés à une réquisition de leur logement ne savent toujours pas à quoi s’attendre, tandis que les associations de lutte contre la pauvreté craignent une campagne de « nettoyage social » en prévision de l’événement.

L’inauguration de la nouvelle Adidas Arena, située près de la porte de la Chapelle, a suscité un vif enthousiasme. Les Jeux Olympiques ne se limitent pas seulement à Paris et à la Seine-Saint-Denis. Le relais de la flamme olympique a, par ailleurs, connu un franc succès auprès du public. Cependant, à Marseille, les politiciens semblent se chamailler pour bénéficier de l’éclat olympique. Malgré la proximité des quartiers nord de la ville avec le lieu de l’événement, il semble y avoir une certaine distance.

L’arrivée de la flamme olympique pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 ne pouvait avoir lieu ailleurs qu’à Marseille, selon les organisateurs. Actuellement, à J-55, la Meuse essaie de stimuler l’intérêt de ses résidents avant l’arrivée de la flamme. L’excitation olympique se fait également ressentir en Martinique et en Guadeloupe, bien que ces endroits soient éloignés du lieu de l’événement.

Il est grand temps de prouver que la Seine sera assez propre pour accueillir les Jeux. Pour Paris 2024, le défi d’organiser des « Jeux plus responsables » se pose. L’ouverture du bassin d’Austerlitz est une étape cruciale pour rendre la Seine baignable. Selon la ministre des sports, l’objectif de réduire de 75% la pollution bactériologique dans la Seine sera atteint.

Pour Paris 2024, l’un des défis majeurs sera de réduire de moitié l’empreinte carbone des repas servis lors des Jeux. Cependant, la crainte d’un été caniculaire soulève la question de savoir comment les organisateurs des Jeux géreront une éventuelle canicule.

Parallèlement, les Jeux soulignent des enjeux sociétaux. À moins de trois mois des Jeux, les difficultés de recrutement persistent. Un guide d’accessibilité des Jeux pour les handicapés a été lancé par le gouvernement. Cependant, les opposants aux Jeux peinent à mobiliser la population. Loin du glamour des Jeux, la réalité des cours de sport dans un collège de Montreuil est préoccupante. De même, la situation des piscines en France est considérée comme inquiétante, en dépit de l’importance nationale accordée au sport.

« Participer et réutiliser ce matériel »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 819
Sport

Parcours treizième étape Tour France 2024

12 juillet 2024
La troisième destination la plus fréquentée du Tour de France, après Paris et Bordeaux, est Pau, une ville nichée aux pieds des Pyrénées. Il revêt une importance unique dans l'histoire…
example 806
Sport

Manaudou, Robert-Michon porte-drapeaux aux JO

12 juillet 2024
Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a annoncé le 11 juillet que Florent Manaudou et Mélina Robert-Michon seront les porte-drapeaux de l'équipe française lors de la cérémonie d'ouverture…