×
google news

Euro 2024: France, doutes et politique

Dans l’ambiance incertaine du ciel allemand de juin, un mélange distinct de clair-obscur repose sur l’équipe nationale de football française, alors qu’elle se prépare pour son onzeième championnat d’Europe des nations contre l’Autriche, le lundi 17 juin à 21 heures.

Côté clair, en dehors des tentatives intermittentes du soleil pour réchauffer la petite ville de Paderborn, où l’équipe tricolore s’est installée le 12 juin, on constate l’excitation locale. Quatre mille spectateurs ont assisté à une session d’entraînement publique jeudi. Les sons de « Ramenez la coupe à la maison » par Vegedream et Aya Nakamura résonnaient à travers les haut-parleurs, avec des drapeaux miniatures et des visages d’enfants souriants pour soutenir les vice-champions du monde. Leur séjour dans ce coin rural de Rhénanie-du-Nord-Westphalie est bien sûr un événement.

Le football européen a toujours classé l’équipe française parmi les favoris dans le tournoi, et ce n’est pas une surprise étant donné leur brillant historique (ayant disputé trois finales lors de leurs quatre dernières grandes compétitions). Les Bleus, revêtus des deux étoiles symbolisant leurs victoires mondiales sur leur hôtel et leur centre d’entraînement, acceptent cette attente et visent à remporter l’Euro (après leurs victoires en 1984 et 2000), comme l’a indiqué Didier Deschamps lors de l’annonce de la sélection des joueurs pour le tournoi. Pour lui, ce serait un accomplissement personnel, ayant déjà tout gagné sur le plan international en tant que joueur et entraîneur. Le président de la Fédération française de football, Philippe Diallo, a insisté que l’équipe se doit d’atteindre au moins la demi-finale.

Toutefois, être les favoris comporte aussi un certain risque de relâchement ou même de surconfiance. En 2021, lors de la dernière compétition, l’équipe de Deschamps avait subi une défaite inattendue contre la Suisse en huitièmes de finale. Cette année, il n’y aura pas de place pour les erreurs: le tirage au sort a mis la France dans un groupe difficile comprenant l’Autriche, les Pays-Bas et la Pologne. Ces trois équipes présentent des défis divers avec leur puissance physique, leur agilité et leurs joueurs de haut niveau. « Il est essentiel de maintenir l’humilité nécessaire pour passer le premier tour », a averti le sélectionneur.

Ainsi, les résultats mitigés obtenus par l’équipe française en 2024 semblent les aider à éviter une surévaluation de leurs compétences. En effet, un certain mystère s’est installé récemment autour de l’image générale qu’ils renvoient.

Il reste encore 64,73% de cet article à découvrir, réservé uniquement pour nos abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1287
Sport

Parcours dix-neuvième étape Tour 2024

19 juillet 2024
Pour la 111e édition de la Grande Boucle, les compétiteurs sont attendus sur la route la plus élevée d'Europe, s'élevant jusqu'à 2 802 mètres. Cette étape est prévue pour le…
example 1274
Sport

JO 2024: Le surf transformé à Teahupoo

19 juillet 2024
Il y a une décision controversée qui provoque une controverse, mais elle est aussi associée à un endroit légendaire pour les surfeurs du monde entier : les compétitions de surf…
example 1261
Sport

« Paris 2024: QR Code Transforme Capitale »

19 juillet 2024
À 8h30, le jeudi 18 juillet, un petit rassemblement de cyclistes et de piétons s'est formé là où la boulevard Sébastopol mène à la place du Châtelet, au cœur de…
example 1249
Sport

« Tour 2024: Victoire Campenaerts, 18ᵉ étape »

18 juillet 2024
Victor Campenaerts du Lotto Dstny a remporté sa première victoire au Tour de France à Barcelonnette dans les Alpes-de-Haute-Provence, jeudi 18 juillet, lors de la 18e étape. Âgé de 32…