×
google news

Euro 2024: Italie évite pire contre Albanie

Samedi 15 juin, au Signal Iduna Park de Dortmund, les footballeurs italiens ont modestement fêté leur triomphe. Cette victoire contre l’Albanie, 66e au rang mondial FIFA, ne pouvait sûrement pas être considérée comme une grande conquête, d’autant plus que l’équipe albanaise ne participe que pour la seconde fois à l’Euro. Toutefois, pour l’équipe italienne, cette victoire inaugurale dans le tournoi a été un grand soulagement. Effectivement, le plus grand obstacle a été surmonté.

Après être absente des deux dernières éditions de la Coupe du Monde, la Squadra Azzurra a depuis lors oscillé entre succès et déceptions. Ainsi, leur premier match de l’Euro contre l’équipe la moins forte du Groupe B – surnommé le « groupe de la mort » avec l’Espagne et la Croatie – avait été envisagé comme une épreuve redoutable. Gianluigi Donnarumma, le gardien et capitaine de l’équipe, avait déclaré que ce serait probablement le match le plus périlleux.

Malheureusement, à force d’incertitudes, une spirale négative s’est installée. Juste vingt-deux secondes seulement après le début du match, le tout premier but de la compétition a été marqué par Nedim Bajrami. Il semble que cette équipe italienne soit la seule capable de concéder le but le plus rapide dans l’histoire du tournoi. Cette absurdité ajoute aux défis déjà présents, particulièrement avec la passe maladroite de Federico Dimarco qui s’est avérée être une aubaine pour Bajrami.

Dans un contexte de tension extrême, l’Italie était confrontée à son pire cauchemar : être vaincue et obligée de battre l’Espagne et la Croatie dans ses deux matchs suivants pour accéder aux huitièmes de finale et justifier son titre de championne en titre. Cette tâche semblait insurmontable étant donné les circonstances défavorables. Les membres de l’équipe de Luciano Spalletti ont dû affronter leur destin sur un terrain étranger, sous les regards de quelque 50 000 Albanais qui ont rempli le Signal Iduna Park.

« Les joueurs ont fait preuve de détermination »

L’énergie dans le stade était électrique dès la première minute de jeu, une énergie qui avait enveloppé les rues de Dortmund plus tôt dans la journée lorsque la ‘marée rouge’ albanaise a envahi la ville habituellement teintée de jaune, les couleurs du Borussia, l’équipe locale. Les fans des Aigles sont venus de partout : de France, de Suisse, d’Allemagne, et même d’Italie. Il existe une profonde connection entre les deux pays et les joueurs albanais, dont dix jouent actuellement en première et deuxième divisions italiennes, étaient plus que prêts à donner tout ce qu’ils avaient contre la Nazionale.

Vous avez encore 52,61% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 819
Sport

Parcours treizième étape Tour France 2024

12 juillet 2024
La troisième destination la plus fréquentée du Tour de France, après Paris et Bordeaux, est Pau, une ville nichée aux pieds des Pyrénées. Il revêt une importance unique dans l'histoire…
example 806
Sport

Manaudou, Robert-Michon porte-drapeaux aux JO

12 juillet 2024
Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a annoncé le 11 juillet que Florent Manaudou et Mélina Robert-Michon seront les porte-drapeaux de l'équipe française lors de la cérémonie d'ouverture…