×
google news

« OL-PSG: Lyonnaises remportent 17e titre »

L’Olympique Lyonnais (OL) reste indétrônable dans le football féminin français, gagnant sans cesse malgré l’arrivée des séries éliminatoires et une finale nationale. Vendredi dernier, chez eux, ils ont accumulé leur dix-septième titre de championnes de France sur dix-huit saisons. Les coéquipières de la capitaine Wendie Renard ont réussi à vaincre leur adversaire de toujours, le Paris Saint-Germain (PSG), grâce aux deux buts marqués par Delphine Cascarino et Kadidiatou Diani. Renard, symbole du football français, est la seule à avoir contribué à toutes ces victoires. Le 25 mai, à Bilbao, elle espère gagner une neuvième Ligue des champions contre le FC Barcelone.

En avril dernier, l’OL avait déjà écarté le PSG en demi-finale de la Ligue des champions. Avec leur troisième victoire successives contre le club de la capitale, les joueuses entraînées par Sonia Bompastor ont confirmé leur domination sur le PSG et son entraîneur, Jocelyn Prêcheur.

Malgré une bonne entame de match du PSG qui avait suivi les instructions de leur coach, Jocelyn Prêcheur, pour mettre la pression sur son adversaire dès le début, leur bonne performance s’est évaporée dès la quatrième minute de jeu. La meilleure joueuse de la Division 1, Tabitha Chawinga tente de passer Vanessa Gilles avec sa vitesse, mais son tir initial atterrit juste au-dessus des cages défendues par la gardienne de l’OL, Christiane Endler. L’échec de Katarzyna Kiedrzynek.

Les favorites lyonnaises entrent progressivement dans leur match final. Par une magnifique ouverture depuis le centre du terrain, Daniëlle van de Donk déjoue la défense du PSG, jusqu’alors soutenue par le faux-positionnement libéro de leur capitaine, Grace Geyoro, lors des phases défensives. L’ouverture diagonale de la joueuse néerlandaise atteint Cascarino en profondeur qui ne donne aucune opportunité à Jade Le Guilly et à la gardienne de Paris, Katarzyna Kiedrzynek, qui semblait déconcertée sur cette action (18e, 1-0).

Dans la demi-finale aller de la Ligue des Champions du 20 avril, le PSG avait pris une avance de deux buts avant de se faire renverser en dix minutes. Huit jours plus tard, dès la troisième minute de jeu, l’OL avait pris les devants en marquant immédiatement. Cette fois encore, le même scénario se produit, d’autant plus que le deuxième but survient seulement quatre minutes plus tard.

Comme elle l’avait fait lors de la demi-finale contre le Paris FC, Kiedrzynek commet une nouvelle erreur flagrante. La joueuse polonaise hésite avec le ballon aux pieds et se le fait subtiliser par Melchie Dumornay. Cette dernière passe astucieusement le ballon à Kadidiatou Diani qui marque un deuxième but (22e, 2-0). Diani, l’ancienne attaquante du PSG, assomme l’équipe de Paris.

La réplique des visiteuses est faible. Chawinga tire du rebord du pied dans la zone de pénalité, mais Endler repousse la tentative (35e). Les Parisiennes ont du mal à lancer une rébellion. Par ailleurs, lors du retour des vestiaires, l’OL est sur le point de marquer un troisième but, grâce à Amel Majri, qui a remplacé Damaris Egurrola à la mi-temps. L’ailière française est signalée hors-jeu alors qu’elle avait trompé la gardienne adverse. Kadidiatou Diani est blessée.

Bien que la finale paraisse déjà décidée, Tabitha Chawinga, malgré ses imprécisions, donne une lueur d’espoir aux Parisiennes avec son jeu actif. Après avoir été passée le ballon par Sakina Karchaoui, sa première attaque fut bloquée par Christiane Endler. Néanmoins, une erreur de Vanessa Gilles permis à Chawinga de tenter à nouveau, réduisant ainsi le score à 2-1 à la 73e minute.

En plus de cela, Kadidiatou Diani fut contrainte de quitter le terrain à cause d’une blessure peu de temps auparavant, et fut remplacée par Dzsenifer Marozsan, l’allemande, à la 72e minute. De plus, l’autre buteuse de Lyon, Vicki Becho, a également dû être remplacée à la 60e minute. Du côté de Paris, Jérôme Prêcheur a remplacé Albert par Lieke Martens à la 63e minute et Thiniba Samoura a remplacé Jade Le Guilly à la 70e minute.

Les parisiennes ont donné tout ce qu’elles avaient pour leur dernier effort sans parvenir à égaliser. Malgré une dernière tentative de Chawinga, les quatre minutes supplémentaires n’ont pas permit de renverser la situation. Plus de 15 000 spectateurs les soutenaient, mais les Lyonnaises ont fêté à nouveau leur suprématie nationale devant eux. Elles devront faire face aux championnes d’Europe, les Barcelonaises, dans une semaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 819
Sport

Parcours treizième étape Tour France 2024

12 juillet 2024
La troisième destination la plus fréquentée du Tour de France, après Paris et Bordeaux, est Pau, une ville nichée aux pieds des Pyrénées. Il revêt une importance unique dans l'histoire…
example 806
Sport

Manaudou, Robert-Michon porte-drapeaux aux JO

12 juillet 2024
Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a annoncé le 11 juillet que Florent Manaudou et Mélina Robert-Michon seront les porte-drapeaux de l'équipe française lors de la cérémonie d'ouverture…