×
google news

Michael Jordan, la légende du basket-ball

Partager sur Facebook

Né le 17 février 1963 à Brooklyn, New York, Michael Jeffrey Jordan alias Michael Jordan a joui d’une enfance plus équilibrée que celle des autres enfants du quartier réputé comme étant le plus dangereux de la ville.
Issue d’une famille modeste de cinq enfants dont il le 3ème, « M.

J » a toujours été élevé selon les principes fondamentaux de la vie.
La famille déménage en Caroline du Nord où Michael Jordan poursuit ses études universitaires et commence à se démarquer par ses talents.
Pour une grande première, en 1982, son équipe remporte le championnat universitaire.
Deux années plus tard, avec sa détermination, il participe aux Jeux Olympiques et décroche une médaille d’or.
En 1983, après une écrasante victoire face à Georges Town, avec le soutien de son coach Dean Smith, il change de look en se rasant la tête et commence alors à faire parler de lui lorsqu’en 1984, il rejoint les Chicago Bulls après être rejeté par les Houston Rockets et les Portland Trailblazers.
Dans la même année, la poule aux œufs d’or de Chicago Bulls mènera l’équipe en Play off.

En 1985, il se blesse et termine la saison sur la touche.
À son retour sur le parquet, Jordan fait vibrer tout un stadium jusqu’en 1993 où, après 3 titres de champion en NBA, il sera bouleversé par la mort de son père.
Après avoir raccroché pendant un an et demi, le parquet sera de nouveau enflammé par le talent de Michael en remportant alors 3 nouveaux titres et deux titres de MVP.
Après une saison meurtrie par une défaite face aux Orlando Magic, les Bulls menés par MJ renaissent à nouveau, mais à la fin de la saison en 1998, MJ confirme sa retraite.
Mais en 2001, chatouillé par l’envie de revenir sur le parquet, il montera sa propre équipe, les Washington Wizards.
Mais très vite, le magicien des ballons orange jette les gants.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Contacts:

Lire aussi

loading...
Entire Digital Publishing - Learn to read again.