×
google news

« Législatives 2024: forte participation scrutin inédit »

À l’approche du tour initial des élections législatives prévu pour le dimanche 30 juin, la répartition des tendances électorales reste essentiellement inchangée. Selon une enquête menée par l’Institut Ipsos entre le 27 et le 28 juin pour Le Monde, avec un échantillon de 10 286 individus, la disposition actuelle des puissances électorales se consolide. Le bloc de l’extrême droite, notamment le Rassemblement National (RN) et certains candidats des Républicains (LR) dirigés par le président du parti, Eric Ciotti, est en tête avec une large marge, recueillant 36% (marge d’erreur de 1,1 point) des votes anticipés. Le RN représentait 32% (marge d’erreur : 1,1) de ces voix et les candidats Les Républicains sous la direction d’Eric Ciotti représentaient 4% (marge d’erreur : 0,4). Cette force politique, qui avait déjà dominé les élections européennes du 9 juin, confirme donc sa suprématie sur l’arène électorale, surpassant la coalition du Nouveau Front Populaire (NFP) composée de la gauche et des écologistes, qui recueillent 29% des votes anticipés (marge d’erreur : 1,1).

Selon les dernières enquêtes d’Ipsos, publiées le 28 juin et réalisées entre le 21 et le 24 juin, les scores sont restés les mêmes dans les deux contextes examinés. Brice Teinturier, directeur général adjoint d’Ipsos, note que les deux débats télévisés de la semaine dernière n’ont pas fait varier la balance. Le groupe Macroniste Ensemble qui comprend les députés de Renaissance, Horizons et MoDem, a enregistré une très petite hausse de 0,5 points, portant leurs intentions de vote à 20%. Les candidats LR et divers droite, qui n’ont pas rejoint l’extrême droite, ont obtenu 8% des voix (erreur de marge : 0,6). Cette performance est également stable par rapport à la dernière enquête.

La dissolution inattendue de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron après les élections européennes du 9 juin a forcé les partis à mener une campagne éclair et organisée dans l’urgence. Cette situation n’a pas diminué l’intérêt des électeurs pour ce scrutin, qui a continué d’augmenter. Selon Ipsos, la participation ne cesse de grimper, estimée entre 62% et 66%, un point de plus qu’il y a quelques jours. Cette semaine, le nombre de procurations a surpassé les deux millions, tandis que plus de 410 000 Français résidant à l’étranger ont voté en ligne, record battu jusqu’à la clôture du vote en ligne jeudi à midi (contre 250 000 en 2022).

Les électeurs se montrent fortement sûrs de leur choix pour dimanche : 83% d’entre eux sont convaincus que leur choix est final, les plus déterminés étant ceux du RN et du NFP.
Le reste de cet article (31,2%) est disponible uniquement pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1285
Politique

« Assemblée Nationale: Retour à la Case Départ »

19 juillet 2024
Emmanuel Macron reste à la présidence et Gabriel Attal à Matignon, tandis que Yaël Braun-Pivet demeure à la présidence de l'Assemblée nationale, malgré la dissolution de l'Assemblée il y a…
example 1277
Politique

Manifestation à Paris pour gouvernement gauche

19 juillet 2024
Le live a été animé par des personnalités telles que Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Pour plus d'informations sur la campagne des législatives, veuillez…
example 1272
Politique

« Qui deviendra président de l’Assemblée? »

19 juillet 2024
Le live a été animé par plusieurs personnes, notamment Minh Dréan, Marie Pouzadoux, Geoffroy Clavel, Solène L’Hénoret et Marie Slavicek. Vous pouvez lire tous nos reportages sur la campagne électorale…
example 1268
Politique

« Défaite du Nouveau Front, obstacle vers Matignon »

19 juillet 2024
/"Le Nouveau Front populaire (NFP) a réussi à s'unifier derrière un seul candidat pour la présidence de l'Assemblée nationale, mais cela n'a pas été suffisant. André Chassaigne, représentant communiste du…