×
google news

« Bardella présente programme allégé, discriminatoire »

Jordan Bardella, qui se déclare le « candidat de la vérité », a rempli son allocution de postulant à la fonction de premier ministre avec un faux-semblant: celui d’accorder une égalité sans discrimination à tous les citoyens. « Aucun droit ne sera retiré à aucun Français, et notre ligne politique persistera constamment à préserver les droits en vigueur », a assuré le chef du Rassemblement National (RN) lors de la clôture de l’annonce de son agenda pour les élections législatives avancées, le lundi 24 juin à Paris.

Cependant, si le député européen et la faction d’extrême droite accèdent au pouvoir, des millions de citoyens français sont susceptibles de se voir priver d’un droit crucial: l’aptitude à exercer certaines professions au sein du gouvernement. « Je vous assure que les postes les plus importants de l’État seront exclusivement destinés aux citoyens français », a déclaré Bardella, endossant ouvertement la discrimination contre les citoyens ayant une autre nationalité. Bardella envisage d’exclure ces individus de « postes clefs liés aux domaines de la sécurité ou de la défense », au vu de la lutte contre l’ingérence étrangère. « Cela ne concerne en vérité que très peu de postes et très peu d’individus, ce qui est donc insignifiant », a-t-il minimisé.

D’après ses déclarations, le projet du Rassemblement National (RN), s’il est strictement mis en œuvre, affectera des millions d’individus occupant des centaines de milliers de postes. Marine Le Pen a présenté une proposition de loi en janvier, qui comprend le référendum sur l’immigration que son parti souhaite mettre en avant. Ce référendum prévoit de graver dans la Constitution la possibilité, via une simple « loi organique », de refuser l’accès aux emplois des administrations, entreprises publiques et entités juridiques chargées d’une mission de service public à ceux qui ont une nationalité étrangère.

Renaud Labaye, ancien secrétaire général du groupe RN à l’Assemblée nationale, s’est expliqué sur la nature extrêmement large de cette application, avant la conférence de presse de Jordan Bardella. Il a affirmé ne vouloir exclure aucune option et garder la possibilité de légiférer en fonction des actualités ou de la situation géopolitique.

Cette proposition a suscité des réactions mitigées au sein du RN. Certains cadres du RN ont donné diverses interprétations de cette rupture d’égalité. Selon Sébastien Chenu, porte-parole du RN, même si vous avez une double nationalité, vous avez les mêmes droits qu’un citoyen national car, par définition, vous êtes français, à l’exception de certains emplois « extrêmement stratégiques et pointus ». La liste de ces emplois est établie par décret.

Le reste de cette article est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 948
Politique

« Vie difficile en Nouvelle-Calédonie : Barrages »

14 juillet 2024
En raison d'un nombre incessant de nuits blanches, Linda (un pseudonyme utilisé pour protéger l'anonymat des personnes mentionnées) est affairée sur son ordinateur, postée sur une table à l'extérieur de…