×
google news

« Législatives 2024: Craintes Doubs sur l’avenir »

Christiane, une veuve de 85 ans, a l’habitude de prendre son bol d’air quotidien sur un banc qui donne sur son domicile, à la limite de la route départementale de Seloncourt, un village de 6000 résidents situé entre les usines Stellantis (ex-Peugeot) à Sochaux-Montbéliard et la Suisse à l’est. Ayant consacré sa vie à l’éducation de ses trois enfants, elle n’a jamais travaillé. Elle a respecté la tradition familiale de voter à droite, tout comme son défunt époux. Lors des prochaines élections législatives, elle soutiendra Emmanuel Macron. Cependant, Danielle, qui s’est assise à côté de Christiane ce jour-là pour bavarder, ne compte pas faire de même. Elle soutiendra plutôt le « jeune Jordan », à l’instar de 43,4% des électeurs de Seloncourt qui ont porté leur choix sur le candidat du Rassemblement national (RN), Jordan Bardella, lors des dernières élections européennes du 9 juin. Danielle, qui a 75 ans et qui a passé toute sa carrière chez Faurecia, le deuxième plus grand équipementier automobile en France, vote pour le RN en pensant à sa petite retraite et aux personnes qui ne travaillent pas et qui causent des ennuis. L’immigration est également un sujet qui la préoccupe. Elle se souvient d’avoir travaillé avec des immigrants il y a 40 ans qui étaient très respectables. Cependant, elle se plaint que de nos jours leur nombre a augmenté et certains manquent de respect et ne s’adaptent pas.

Nicole, une retraitée de 76 ans qui passe ses après-midi en compagnie de ses amies sur la rive du Gland, est une habituée du vote RN. Pour elle, il est temps pour un changement, et elle ne considère pas Macron comme un dirigeant authentique car il est issu de l’élite et ses promesses sont souvent vides. Nicole a travaillé brièvement à l’usine automobile communément appelée « la Peuge » avant de s’occuper de ses enfants et de travailler comme femme de ménage et soignante pour les personnes âgées. Elle perçoit une pension de 1 500 euros par mois et remet en question la proposition des célébrités de voter d’une certaine façon, suggérant qu’ils échangent leurs salaires avec la sienne.

Les retraités représentent un tiers de la population de la commune où en 2017, Emmanuel Macron était arrivé en tête lors du second tour des élections présidentielles, mais a été largement surpassé par Marine Le Pen lors des tours de l’élection de 2022. La députée sortante, Géraldine Grangier, est également affiliée au RN. Le maire de droite de la commune, Daniel Buchwalder, 75 ans, est perplexe quant à cette tendance: la municipalité est plutôt de classe moyenne, sans logements à grande échelle et avec très peu de problèmes de délinquance. Selon lui, c’est plus un sentiment d’insécurité qu’une réalité, une peur que ce qui se produit ailleurs se reproduise ici. Il évoque également un certain « mécontentement » de ses citoyens à l’égard des immigrants.

Le reste de cet article est réservé aux personnes abonnées.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 843
Politique

Richard Ferrand nommé chez Elsan

12 juillet 2024
Richard Ferrand, ancien président de l'Assemblée nationale (2018-2022) et allié d'Emmanuel Macron, a été nommé président du conseil de surveillance d'Elsan, selon ce qu'a révélé l'Agence France-Presse ce vendredi 12…
example 795
Politique

Crise politique rebat ambitions présidentielles

12 juillet 2024
Bruno Le Maire, le numéro deux du gouvernement, se sent nostalgique le lundi 17 juin, dans son grand bureau à Bercy. Une semaine après la dissolution abrupte de l'Assemblée nationale,…
example 778
Politique

« Le Pen promet censure gouvernementale »

12 juillet 2024
Anna Villechenon, Cécile Bouanchaud, Marie Pouzadoux, Julien Lemaignen, Agnès Gautheron, Glenn Cloarec et Charlotte Herzog ont tous participé à la création de ce live. Vous pouvez lire l'ensemble de nos…