×
google news

« LFI écarte frondeurs, Hollande candidat, manifestations »

Les aspirants aux élections législatives avaient jusqu’à dimanche 16 juin, à 18 heures, pour soumettre leur candidature en perspective des votes du 30 juin et du 7 juillet. Ces élections sont la conséquence de la dissolution de l’Assemblée nationale décrétée par Emmanuel Macron après les scrutins européens. Voici un résumé des événements marquants de ce premier week-end de campagne si vous ne l’avez pas suivi.
La France insoumise (LFI) a retiré l’investiture à plusieurs personnalités clés du parti comme Raquel Garrido, Alexis Corbière et Danielle Simonnet. Cette décision est survenue suite à un accord qui procurait une image d’unité à la gauche avec le Parti socialiste, les Écologistes et le Parti communiste dans la perspective des élections législatives. Les députés sortants de LFI, Hendrik Davi (Bouches-du-Rhône) et Frédéric Mathieu (Ille-et-Vilaine), n’ont pas non plus bénéficié d’une investiture.
Les membres contestataires de LFI ont déploré une « épuration », et leur absence d’investiture n’a pas tardé à attiser le feu, révélant la fragilité du convoi de gauche. Plusieurs individus ont exprimé leur stupeur face à une décision perçue comme inintelligible. Clémentine Autain parle d' »épuration », tandis que François Ruffin évoque une « idiotie » et un « sectarisme ». Bien que rebelles, ces deux derniers ont toutefois obtenu une investiture.
Adrien Quatennens, qui avait été investi par LFI, renonce finalement à se présenter dans le Nord pour les élections législatives.

Depuis sa victoire en 2017 pour la circonscription du Nord, Adrien Quatennens fut réapprouvé par la France Insoumise même suite à une condamnation pour violences conjugales de quatre mois de prison avec sursis. Ce choix a déclenché l’outrage parmi les partis du Nouveau Front Populaire, surtout chez les socialistes et écologistes, son cas étant sujet à controverse depuis quelques jours. Dimanche matin, ce député a cédé en retirant sa candidature.

François Hollande, l’ex-président de France, a pris tous par surprise le samedi 15 juin en annonçant sa candidature pour les élections législatives pour Corrèze sous le Nouveau Front Populaire, signifiant par la même occasion son retour en politique. « Il y’a trop de danger » dit-il, référant à l’extrême droite qui » n’est plus loin de la présidence (…). Je suis intervenu parce que la situation est alarmante ». « A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles », disait-il. Ses trois priorités: la France, le progrès et la Corrèze sont dénotées.

Des manifestations contre l’extrême droite trouvèrent plusieurs centaines de milliers de militants dans toute la France. Après le vote historique de Rassemblement National aux élections européennes, de nombreuses manifestations organisées par le Nouveau Front Populaire, avec des syndicats et des associations, ont eu lieu(samedi à Paris, dimanche à Lyon) . Selon la police, 250 000 manifestants ont marché partout en France. A Paris, le défilé a comptabilisé 75 000 participants comme en témoigne la Préfecture de police de Paris.

Gabriel Attal a présenté diverses mesures en faveur du pouvoir d’achat.

Le Premier ministre, dirigeant la campagne de la majorité actuelle, a fait plusieurs promesses le samedi 15 juin en faveur de l’augmentation du pouvoir d’achat en cas de victoire du parti présidentiel. Ces engagements, révélés par Gabriel Attal dans la presse régionale quotidienne, concernent le coût de l’électricité, les fournitures scolaires et la mutuelle à un euro par jour. L’ensemble du programme de la majorité sera présenté plus tard cette semaine.

Par ailleurs, l’armée israélienne a déclaré une « pause tactique » dans la guerre à Gaza, afin de faciliter la livraison de l’aide humanitaire dans le territoire palestinien. Elle a annoncé qu’elle allait suspendre temporairement ses activités dans une zone du Sud de la bande de Gaza. Une accalmie a été observée ce dimanche matin dans le nord et le centre de l’enclave palestinienne, bien qu’une frappe ait touché Rafah (sud).

Enfin, le premier sommet pour la paix en Ukraine s’est conclu. Le communiqué final, soutenu par la majorité des cent participants à la conférence en Suisse, appelle à « impliquer tous les acteurs » pour mettre fin aux hostilités. Il réitère « les principes de souveraineté, d’indépendance et d’intégrité territoriale de tous les Etats, y compris l’Ukraine ». Cependant, les dirigeants russes « ne sont pas encore prêts pour une paix équitable », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à l’issue du Sommet.

Des actes de vandalisme et de violence ont éclaté à Cherbourg au cours de la nuit de samedi à dimanche. Des voitures, des poubelles et une succursale de France Travail ont été incendiées dans le quartier d’origine d’un jeune homme de 19 ans qui a été tué par une policier le 9 juin. Trois officiers de police ont été blessés lors de ces incidents et deux suspects ont été arrêtés, selon la préfecture de la Manche.

En parallèle, l’Euro de football a commencé dimanche soir avec une victoire retentissante de l’Allemagne sur l’Ecosse (5-1). L’Allemagne, pays hôte du tournoi, a fait une entrée impressionnante dans la compétition. L’Espagne et l’Italie ont également gagné leur premier match. Les Bleus commencent leur propre compétition lundi soir, en affrontant l’Autriche. Pour plus d’informations et de couverture en direct de l’Euro, retrouvez tous nos articles sur le sujet.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1489
Politique

Échec RN à l’Assemblée: Stratégie Étonnante

22 juillet 2024
Le parti d'extrême droite, Rassemblement National (RN), qui avait tendance à repousser ses "échecs", un terme banalisé après leur déception lors des élections législatives, semble maintenant jouer avec ses défaites.…