×
google news

« Néandertalien: Témoin du soin préhistorique »

L’idée que nos lointains parents et relations éteintes étaient capables de sentiments tels que l’empathie, soutenant les membres de leur groupe affligés par la maladie, les traumatismes ou l’âge avancé a été débattue. Bien que des anecdotes illustrant ce trait chez les Néandertaliens aient été rapportées, certains experts restaient incertains si ces cas relevaient d’une véritable préoccupation altruiste pour l’autre ou s’ils étaient plutôt guidés par un sens plus égoïste de l’échange mutuel en prévision de futures difficultés potentielles.

Cependant, la grotte de Cova Negra, située près de Valence en Espagne, pourrait bien avoir apporté une réponse à ces questions. Examinée depuis les années 1930, ses fouilles ont mené à la découverte de restes attribués à des Néandertaliens qui y résidaient entre 273 000 et 146 000 ans avant notre ère. En réexaminant des fossiles d’animaux trouvés sur le site en 1989, Mercedes Conde-Valverde (Université d’Alcala, Madrid) et son équipe ont découvert plusieurs os humains, notamment un os temporal immature, nommé CN-46700, appartenant à un jeune Néandertalien qui n’aurait eu que légèrement plus de 6 ans à sa mort.

L’analyse tomographique a révélé la structure des canaux semi-circulaires qui constituent l’oreille interne. Un de ces canaux présentait une déformation. Cette condition était certainement liée à la trisomie 21, selon les scientifiques espagnols, qui estiment que les symptômes associés à cette anomalie auraient dû comprendre, « au moins », une perte auditive significative et une diminution notable de l’équilibre.

Selon la publication de Science Advances du 26 juin, l’entretien requis pour la survie de cet enfant pendant plusieurs années aurait été trop élevé pour la mère seule et aurait nécessité le soutien d’autres membres du groupe social. Ils rappellent que jusqu’aux années 1930 la durée de vie moyenne des personnes atteintes de trisomie n’était que de 9 ans, et de 12 ans dans les années 1940, contre plus de 60 ans aujourd’hui dans les pays développés.

Ils évoquent également un soutien altruiste comme cela est illustré par le cas de CN-46700. Les individus qui ont pris soin de cet enfant l’ont fait sans attente de réciprocité. Ils suggèrent que cette manifestation d’aide altruiste indique qu’une adaptation sociale complexe de cette nature a des racines profondes dans le genre Homo.

L’anthropologue australienne indépendante, Lorna Tilley, qui concentre ses recherches sur la « bio-archéologie des soins », salue cette conclusion. Elle exprime une conviction inébranlable que les soins de santé, en particulier, étaient fournis dans cette circonstance spécifique et généralement au sein de la société néandertalienne, comme le démontre la surabondance de preuves.

Cependant, la fin de cet article est accessible uniquement aux abonnés, représentant 54.07% du contenu total.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1038
Actualité

« Armes, symbole culturel aux Etats-Unis »

15 juillet 2024
Un récent événement tragique a révélé une fois de plus le problème de la régulation des armes à feu aux États-Unis. Samedi dernier, le 13 juillet, un jeune homme a…
example 1036
Actualité

« Zelensky soutient la Russie au sommet de paix »

15 juillet 2024
Ce live a aussi été animé par Minh Dréan, Cécile Bouanchaud, Pierre Bouvier, Jacky Goldberg et Solène L’Hénoret. Découvrez tous nos articles, nos reportages et nos analyses sur la situation…