×
google news

Milei et Bolsonaro unis au Brésil

C’était un rassemblement qui ressemblait fortement à une réunion de famille. La droite radicale latino-américaine a largement marqué sa présence les 6 et 7 juillet à Camboriu, une station balnéaire du sud du Brésil. Ils s’y étaient rendus pour la version locale de la Conservative Political Action Conference (CPAC), une large convention annuelle pour les conservateurs américains. Ces deux jours d’allocutions politiques étaient organisés sous le patronage de l’ancien président Jair Bolsonaro.

Dans les couloirs, parmi les milliers de présents, figuraient des personnalités politiques notables comme José Antonio Kast, un candidat de la droite chilienne qui avait échoué à la dernière élection présidentielle et Gustavo Funes, le ministre de la justice du Salvador envoyé par le président Nayib Bukele. La CPAC a aussi vu la participation de délégués du parti portugais Chega et du bloc des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) qui compte parmi ses membres le Fratelli d’Italia de la première ministre italienne, Giorgia Meloni, et le parti polonais Droit et Justice (PiS).

Cependant, l’attraction majeure de ce rassemblement était bel et bien Javier Milei. Le président argentin est arrivé la veille, le 6 juillet, et a su jouer de sa proximité avec Jair Bolsonaro. Après une embrassade chaleureuse, les deux hommes ont assisté à des réunions conjointes et ont regardé ensemble le match de quart de finale de la Copa América entre le Brésil et l’Uruguay (une défaite aux tirs au but pour le Brésil). Javier Milei a reçu la médaille du « club Bolsonaro », décorée des mots « indébandable, imbaisable, immortel », le slogan des supporters de Bolsonaro.

Le thème de cette rencontre pourrait se résumer ainsi : « Vers l’esclavage ou la mort ».

Javier Milei, un Argentin, a été chaleureusement accueilli à Camboriu, une station balnéaire souvent appelée le « Dubai du Brésil », où 74% des électeurs ont soutenu Jair Bolsonaro lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2022. Lors de son discours final à la convention, Milei a saisi l’opportunité pour critiquer vivement la gauche latino-américaine. Il a clairement indiqué que le socialisme est une idéologie qui va à l’encontre de la nature humaine, menant inévitablement à l’esclavage ou à la mort.

Au cours de son discours, l’Argentin a défendu son « ami » Jair Bolsonaro, qu’il croit être la cible d’une « persécution judiciaire ». Bolsonaro, l’ex-président, a été inculpé le 4 juillet pour association criminelle et blanchiment d’argent dans le cadre de l’affaire connue sous le nom de « bijoux saoudiens ». On suppose qu’il aurait essayé d’introduire illégalement au Brésil un lot de pierres précieuses offertes par Riyad pendant son mandat.

Il reste à lire 46.2% de cet article. La lecture complète est réservée pour les abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1050
Actualité

« Découverte de corps dans décharge kenyane »

15 juillet 2024
Réécriture : "Amin Mohammed, directeur des enquêtes criminelles au Kenya, a été contraint d'informer le public de la présence d'un impitoyable tueur en série qui porte un mépris absolu pour…
example 1048
Actualité

Roumanie double quotas abattage ours

15 juillet 2024
Dans les jours suivant le décès tragique d'une promeneuse emportée par un ours, le gouvernement roumain a pris une décision radicale. Le lundi 15 juillet, la législation permettant l'extermination d'approximativement…