×
google news

Législatives 2024: Développeurs jeux vidéo contre extrême-droite

L’utilisation de jeux vidéo pour mener campagne est la nouvelle approche adoptée par des militants du Nouveau Front populaire (NFP) en vue des élections législatives. Le 4 juillet, deux développeurs ont présenté sur la plateforme itch.io le jeu vidéo nommé « Le Cœur à gauche ». Ce jeu emprunte les éléments traditionnels des jeux de romance (Dating Sim) et s’affirme comme héritier d’Amour Sucré, un jeu français populaire du même genre. On y reconnaît des variations de figures emblématiques du NFP, réimaginées à travers le filtre de ce type de jeu de narration où les personnages sont dotés d’une allure irréprochable digne de jeunes héros.

La veille, Géraud Zucchini, concepteur de jeux et vidéaste, en collaboration avec le dessinateur de bandes dessinées Petit Pied, lançaient « Barrage populaire », un « mini-jeu défouloir » sur itch.io. Ce jeu consiste à cliquer frénétiquement sur les députés du Rassemblement national qui envahissent un plan de l’Assemblée nationale, dans le but de les remplacer par des députés NFP avant la fin du chronomètre.

Il y a une semaine, « Foule populaire » a été publié sur un site web et sur le Play Store d’Android. Ce jeu détourne les règles habituelles des jeux vidéo sur smartphone. Le joueur est invité à contrôler un personnage qui se dirige vers des portails symbolisant différentes propositions politiques. À lui de sélectionner celles qui correspondent au programme du parti de gauche comme « renforcer l’école publique », tout en évitant d’autres telles que « privatiser EDF », le tout en inondant ses adversaires de bulletins de vote.

Des initiatives similaires ont été observées en France, aux États-Unis ou au Brésil.

L’engagement via les jeux vidéo n’est pas une exception à la règle à gauche : Pendant la présidentielle de 2017, il y avait Fiscal Kombat, où l’utilisateur jouait en tant qu’un Jean-Luc Mélenchon en pixels, capable de bousculer ses opposants. Ce jeu avait reçu une grande attention des médias et avait été apprécié par le candidat lui-même. Comme les trois jeux publiés lors de ces élections législatives, il provenait de développeurs indépendants qui travaillaient ensemble en ligne, pas d’un parti politique.

À l’approche de 2024, les supporters du NFP semblent détenir un monopole sur ce genre d’initiatives. Cependant, les partisans de Macron et de l’extrême droite ont déjà tenté leur chance dans le passé. Par exemple, les supporters d’Eric Zemmour ont créé le jeu vidéo Le Z en 2022, tandis que Les Jeunes avec Macron ont sorti un jeu de plateforme en 2019 pour soutenir Nathalie Loiseau, la tête de liste aux élections européennes à l’époque.

De manière plus générale, les jeux vidéo ont de plus en plus leur place dans les campagnes électorales à travers le monde. Aux États-Unis, ce phénomène est courant depuis l’élection présidentielle de 2016, la personnalité de Donald Trump notamment suscitant beaucoup de réactions, qu’elles soient positives ou négatives. A six mois des élections de 2024, les développeurs sont déjà prêts, certains de leurs jeux sont même déjà disponibles.

Le Brésil est également impliqué dans ce phénomène. En 2022, le jeu Kandidatos proposait des combats entre des avatars représentant Lula ou Jair Bolsonaro. Face à son succès (le jeu payant a été téléchargé plus de 170 000 fois), les développeurs ont développé Kandidatos Kart, un jeu de course où les politiciens conduisent de petites voitures.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1300
Actualité

Faire l’acquisition d’une île

19 juillet 2024
S'endormir à côté de l'océan, vivre en solitude au cœur de la nature, ou naviguer librement sur votre propre bateau : tout cela peut devenir réalité si vous décidez d'acheter…
example 1297
Actualité

« Bureau MSF attaqué à Djibo, Burkina »

19 juillet 2024
Médecins Sans Frontières (MSF) a rapporté le jeudi que leur bureau à Djibo, dans le nord du Burkina Faso, avait été la cible d'une attaque le mercredi 17 juillet. Cette…