×
google news

« Maduro affronte binôme d’opposants au Venezuela »

L’élection présidentielle au Venezuela, commençant formellement le 4 juillet, voit une confrontation entre le président actuel, Nicolas Maduro, et une femme qui ne se présente pas officiellement. Maduro, en lice pour un troisième terme, fera face à Edmundo Gonzalez Urrutia, 74 ans, le seul candidat soutenu par les principaux partis d’opposition, et huit autres candidats moins éminents. Cependant, sur le terrain politique, Maria Corina Machado, 56 ans, s’est affirmée en tant que principale antagoniste du régime actuel. Malgré son inéligibilité déclarée en janvier par la justice, cette opposante charismatique mène une campagne active depuis plusieurs semaines. Elle sillonne le pays et rassemble les masses afin de soutenir « Edmundo ».

Jeudi, une confrontation de popularité dans les rues de la capitale aura lieu entre les partisans de Maduro et ceux du duo Machado-Gonzalez. Pour marquer l’ouverture officielle de la campagne, l’opposition organise une « caravane de la liberté », prévue pour traverser Caracas. Un sentiment d’optimisme règne. « Ce qui s’en vient est immense. Nous allons triompher. Ensemble, nous transformerons le Venezuela », déclare Machado sur son compte X.

D’un autre côté, Jorge Rodriguez, le directeur de campagne de Maduro, a promis d’énormes rassemblements dans 70 villes à travers le pays pour honorer l’ancien président Hugo Chavez (1999-2013). La date de l’élection présidentielle a été fixée au 28 juillet, jour de naissance du chef de la révolution bolivarienne qui aurait célébré ses 70 ans cette année. Deux défilés sont attendus à Caracas avec, selon Rodriguez, 20 000 motocyclistes qui devraient être présents.

En parallèle, les pourparlers avec Washington reprennent.

Nicolas Maduro, successeur d’Hugo Chavez depuis douze ans, a du mal à stimuler l’enthousiasme dans un Venezuela économiquement ruiné. Cependant, il semble paisible et confiant en une victoire potentielle. Le chavisme, qui dirige le pays depuis vingt-cinq ans, régit la sphère publique incluant l’administration, la justice, les forces de police et l’information.

En arguant qu’un retour à un pouvoir dominé par des oligarques rancuniers conduirait à un chaos national, Maduro se présente comme le rempart de la stabilité et de la « paix » du Venezuela. Il s’engage à revigorer la révolution et à sortir son pays de la crise. Ses déclarations à ces sujets ont été nombreuses.

Lundi, Maduro a déclaré qu’il cherchait à rétablir un dialogue direct avec Washington avec l’espoir d’obtenir la suspension des sanctions américaines qui entravent les exportations pétrolières et la reprise économique fragile du pays. Cependant, l’administration Biden, qui avait partiellement levé ces sanctions en octobre 2023, à la suite d’un accord électoral conclu à la Barbade entre l’administration Maduro et son opposition en préparation des élections présidentielles, les a rétablies en avril, après la disqualification de la candidate Mme Machado.

L’article se poursuit, mais le reste n’est accessible qu’aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1077
Actualité

Trois randonneurs décèdent en Utah

16 juillet 2024
Au cours des derniers jours, trois randonneurs ont perdu la vie dans les parcs de l'Utah, situé à l'ouest des États-Unis, en raison d'une vague de chaleur sévère. Un homme…
example 1076
Actualité

Quatre morts près d’une mosquée Omanienne

16 juillet 2024
Dans la capitale d'Oman, Mascate, un incident tragique a eu lieu près d'une mosquée. Le 16 juillet, quatre individus ont perdu la vie tandis que plusieurs ont été blessés suite…
example 1071
Actualité

« Police kenyane arrête tueur en série »

16 juillet 2024
A Nairobi, neuf corps défigurés ont été découverts dans une décharge, suite à cela, un "psychopathe tueur en série" a été mis aux arrêts par la police kényane le lundi…