×
google news

Jour 271: Hezbollah tire 200 roquettes

Selon le ministère de la santé du gouvernement de Gaza, dirigé par le Hamas, la guerre opposant Israël au Hamas a provoqué la mort de 38 011 personnes, dont la plupart étaient des civils. Au moins 28 d’entre elles ont perdu la vie en l’espace de 24 heures, ces chiffres ayant été mis à jour le jeudi 4 juillet. Le 7 octobre 2023, 1 195 personnes, essentiellement des civils, ont été tuées suite à une attaque lancée par le Hamas, d’après un bilan de l’Agence France-Presse basé sur des données officielles israéliennes. Sur les 251 personnes enlevées lors de l’attaque, 116 sont encore retenues en otage à Gaza, et 42 d’entre elles sont décédées, d’après l’armée.

Le Hezbollah a annoncé avoir lancé plus de 200 roquettes vers Israël. Suite au lancement initial de roquettes par le Hezbollah et à l’élimination d’un commandant du mouvement libanais par Israël, les combattants du Hezbollah ont attaqué cinq emplacements sur le plateau du Golan, annexé par Israël, et en Israël du nord avec plus de 200 roquettes de différents types, d’après un communiqué du groupe paramilitaire. Selon l’Agence France-Presse, le Hezbollah prétend également avoir envoyé des « drones explosifs » contre huit positions militaires dans le nord d’Israël et sur le Golan.

En réponse à ces attaques, l’armée israélienne a déclaré avoir frappé des emplacements dans le sud du Liban, immédiatement après avoir signalé des menaces de roquettes et d’intrusions aériennes, dans tout le nord d’Israël jusqu’au plateau du Golan occupé.

S’activant à partir de 9h30, temps parisien, les alarmes ont été déclenchées en Israël, le long des frontières libanaises, s’étendant de Nahariya à l’ouest jusqu’au Golan à l’est. Selon les forces armées israéliennes, plusieurs projectiles ont été interceptés, déclenchant des incendies suite à la chute de débris dans diverses zones septentrionales d’Israël. De nombreuses images dépeignant des incendies et des émanations de fumée suite à ces frappes ont été diffusées par différents médias israéliens. Les pompiers sont sur le terrain pour maîtriser les incendies, a déclaré l’armée.

L’agence de presse officielle du Liban, ANI, a révélé qu’une personne a été tuée jeudi par une attaque de drone visant une résidence à Houla, une ville frontalière, sans fournir d’autres détails. Le Hezbollah a par la suite révélé la mort d’un de ses militants, originaire de cette ville, suite à des tirs d’Israël, et a revendiqué le lancement de trois missiles Burkan, capables de porter de grosses charges explosives, contre trois sites militaires dans le nord d’Israël.

Depuis les premières hostilités entre le parti pro-iranien et Israël, initiées le 8 octobre, il y a eu au moins 494 victimes au Liban, incluant environ 95 civils et une majorité de combattants du Hezbollah, selon un rapport de l’AFP basé sur les informations du mouvement chiite et les sources officielles libanaises. Du côté israélien, au moins 15 soldats et 11 civils ont perdu la vie, affirment les autorités.

Israël legalise sa nouvelle expansion coloniale en Cisjordanie.

La Paix Maintenant, une entité israélienne opposée à l’occupation, a déclaré jeudi que trois postes avancés de colonies d’Israël en Cisjordanie occupée ont été légalisés et que d’autres colonies israéliennes sont en cours d’expansion. Selon leur communiqué, le Conseil Supérieur de Planification, qui supervise la construction israélienne en Cisjordanie, a récemment validé l’expansion des colonies en Cisjordanie et légalisé trois postes avancés, Mahane Gadi, Givat Hanan (Susya East) et Kedem Arava, considérés comme des quartiers de colonies existantes.

L’ONU considère toutes les colonies israéliennes comme illégales. Les postes avancés, aussi appelés colonies « sauvages », sont construits sans l’approbation d’Israël qui occupe la Cisjordanie depuis 1967. D’après La Paix Maintenant, le Conseil de Planification a autorisé la construction de 5 295 habitations, dont 3 080 en attente de dépôt de dossier et 2 215 en attente de validation.

L’ONG, qui suit de près la colonisation israélienne, a exprimé son inquiétude, déclarant que le gouvernement change constamment les règles du jeu en Cisjordanie occupée, ce qui cause un préjudice irréparable. L’organisation a également dénoncé que le gouvernement d’annexion mine dangereusement la sécurité et l’avenir des Israéliens et des Palestiniens. Elle a averti que le coût de cette imprudence serait payé par les générations futures et a appelé à renverser ce gouvernement avant qu’il ne soit trop tard.

Des dizaines de postes avancés ont été établis en Cisjordanie occupée, en plus des colonies autorisées par les autorités israéliennes. Environ 490 000 Israéliens vivent en Cisjordanie dans les colonies, au milieu de trois millions de Palestiniens.

Le chef de gouvernement israélien, Benyamin Nétanyahou, a pris la décision de rassembler une équipe pour discuter de la libération des otages détenus à Gaza. Son bureau, sans donner de détails sur le lieu de ces discussions, a déclaré que le premier ministre avait informé le président américain Joe Biden de son intention d’envoyer une délégation en vue de la continuation des pourparlers pour la libération des otages. Le communiqué a également noté que la plus haute priorité d’Israël est d’achever la guerre uniquement si tous ses objectifs sont atteints. Le Hamas avait révélé mercredi qu’il avait présenté aux médiateurs de nouvelles suggestions pour résoudre le conflit à Gaza, ayant discuté de ce sujet avec des officiels du Qatar, d’Egypte et a également pris contact avec la Turquie. Israël a confirmé qu’il examinait les remarques du Hamas sur un accord potentiel pour la libération des otages à Gaza, et qu’il donnerait une réponse aux médiateurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1551
Actualité

Suspect radicalisé arrêté pour agression taxi

23 juillet 2024
Lundi 22 juillet, à Paris, un individu de 30 ans, connu pour ses convictions islamistes radicales, a été inculpé suite à l'agression d'un chauffeur de taxi près du Mans. Les…
example 1545
Actualité

« La Seine, cœur battant de Paris »

23 juillet 2024
Isabelle Backouche est une experte en histoire urbaine qui a concentré ses recherches sur les lettres et plaintes des parisiens du XVIIIe siècle. Ces documents mettent en évidence leur amour…