×
google news

« Coupe du Monde Esports: Arabie Saoudite Finance l’E-Sport »

Les ambitions de l’Arabie Saoudite en matière d’e-sports sont sur le point de se réaliser avec l’Esports World Cup, une compétition de jeux vidéo inédite qui aura lieu du 3 juillet au 25 août à Riyad. Une bourse impressionnante de soixante millions de dollars sera mise en jeu, et trente de meilleures équipes de sport électroniques du monde auront la possibilité de remporter leur part, parmi lesquelles se trouvent deux formations françaises, Karmine Corp et Team Vitality. La compétition se déroulera à travers une gamme de 21 jeux comme League of Legends, Overwatch 2 ou Rocket League.

Annoncée en octobre par le prince héritier Mohammed Ben Salman, également connu sous le nom de « MBS », cette compétition marque une avancée significative vers le projet du royaume de devenir un centre incontournable du jeu vidéo à l’échelle mondiale d’ici 2030. Engagé dans ce but, MBS a investi 38 milliards de dollars (équivalant à 35 milliards d’euros) dans le secteur. Durant cet été, et prévu également pour les étés à venir, l’attention globale de l’univers du sport électronique sera tournée vers Riyad et sa Esports World Cup.

En participant, ces équipes s’efforceront non seulement de prouver leur talent, mais aussi de remporter une part substantielle de 20 millions de dollars réservée uniquement aux clubs. Cette initiative représente une approche financier inédite dans l’industrie du jeu vidéo.

L’Esports World Cup Foundation (EWCF), sous l’égide de l’Arabie Saoudite, ne se limite pas à récompenser les clubs et les joueurs avec des pétrodollars en fonction de leurs performances. En outre, elle a instauré un modèle unique de financement pour les 30 structures qu’elle a choisies, connu sous le nom de Club Support Program. « Nous avons l’ambition de mettre l’industrie e-sport en avant, ce n’est pas seulement une question d’organiser une coupe du monde » explique Ralf Reichert, le responsable de l’EWCF, au Monde.

Le programme inclut une récompense spéciale pour les clubs qui développent, pendant la durée de l’Esports World Cup, des équipes de joueurs de jeux vidéo dans lesquels ils n’avaient pas initialement investi. Les organisateurs du tournoi n’ont pas voulu divulguer l’exactitude du montant de ce soutien financier, tout en parlant d’un « financement en six chiffres ».

L’équipe française Vitality, qui s’est concentrée jusqu’à présent sur un petit nombre de titres majeurs tels que Counter-Strike et League of Legends, a recruté cette année huit nouvelles équipes. « Nous sommes sûrement parmi les clubs qui ont le plus investi », déclare Nicolas Maurer, son directeur général. « Ce tournoi est un accélérateur de croissance, il nous ouvre à de nouveaux jeux et favorise notre expansion internationale à un rythme beaucoup plus rapide. »

Il reste 55.19% de ce texte à lire. Le reste est exclusivement réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1014
Actualité

« Projet de gouvernement réussi en 1899 »

15 juillet 2024
Le 22 juin 1899, pendant l'agitation de l'affaire Dreyfus, Pierre Waldeck-Rousseau, un républicain modéré et disciple de Léon Gambetta, a formé un gouvernement dit de "défense républicaine". Celui-ci comprenait non…
example 1012
Actualité

« Festival Couthures: Réflexions sur la Mort »

15 juillet 2024
Lors du dernier jour du Festival international du journalisme à Couthures-sur-Garonne, une série de conversations et de conférences a abordé un sujet aussi délicat qu'intriguant : la mort. Comme le…
example 1011
Actualité

« Élection présidentielle rwandaise courue d’avance »

15 juillet 2024
Évaluer les possibilités de réussite d'un candidat à partir de la foule présente à ses réunions électorales comprend généralement une importante zone d'incertitude. Mais au Rwanda, avant les élections présidentielles…