×
google news

« Changements budgétaires 1er juillet: résumé »

Un certain nombre de mesures touchant le budget personnel des foyers sont effectives à partir de ce lundi 1er juillet.
L’indemnité de chômage augmentée de 1,2%
Une augmentation de 1,2 % des prestations de chômage a été approuvée par le conseil d’administration de l’Unedic, composé de délégués des acteurs sociaux. Elle entre en vigueur à compter de ce mois de juillet et touchera environ deux millions d’individus, selon l’Unedic. En fonction de leur période de bénéfice de l’allocation et de la méthode de calcul utilisée pour la définir, certains bénéficiaires ne profiteront pas totalement, ou pas du tout, de cette revalorisation.
Immobilier : Évolution du DPE pour les petites surfaces
Le système de calcul du Diagnostic de Performance Energétique (DPE) a été modifié pour les habitations ne dépassant pas 40 m2. Les critères des étiquettes (de A à G) ont été révisés dans le but d’exclure certaines de ces petites superficies des catégories F et G, afin qu’elles ne soient pas touchées par les futures interdictions de location. En effet, une portion des propriétés classées G ne peut plus être mise en location depuis janvier 2023, cette disposition doit s’étendre à tous les biens G en 2025 et les « F » en 2028.
Vous avez un DPE daté avant le 1er juillet pour ce type de bien ? Le site web de l’Agence de la transition écologique offre la possibilité de simuler votre nouvelle étiquette et de délivrer une certification.
Lancement du Plan d’épargne pour l’avenir climatique.

Quasiment cinq années après l’introduction du Plan d’épargne-retraite (PER), un produit d’épargne innovant a été formellement inauguré le 1er juillet : le Plan d’épargne avenir climat (PEAC). Ce dernier, dérivé de la loi sur l’industrie verte de 2023, est conçu pour les individus de moins de 21 ans et vise à aider le financement de la transition énergétique. Le plafond du PEAC est identique à celui du Livret A, c’est-à-dire 22 950 euros, sans imposition ni prélèvements sociaux sur les bénéfices.

Cependant, il faudra s’armer de patience pour y souscrire, les institutions financières n’ayant pas encore totalement adopté ce nouveau plan. Il est important de noter que le PEAC sera bloqué, à quelques exceptions près, jusqu’à ce que le titulaire atteigne l’âge de 18 ans. Les rachats ne seront pas autorisés si le plan n’a pas atteint au moins cinq ans d’existence et le plan sera automatiquement fermé lorsque son titulaire atteint l’âge de trente ans.

En ce qui concerne les prêts immobiliers, nous assistons à une baisse inédite du taux d’usure. Pour la première fois depuis fin 2021, le taux maximal auquel les institutions financières peuvent prêter – le taux d’usure – a diminué. Pour un prêt immobilier contracté sur une période de vingt ans ou plus, il est passé de 6,39 % à 6,16 %. Cette réduction succède à celle des taux de prêts qui a eu lieu fin 2023. Par contre, le taux d’usure pour les prêts d’une durée de dix à dix-neuf ans reste stable à 6,13 %.

Il reste 69,29 % de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1007
Actualité

« Cour Suprême: Biden roi, Trump couronné »

15 juillet 2024
Les États-Unis traversent une crise constitutionnelle. Le 1er juillet, la Cour Suprême a jugé qu'aucune action du président en fonction ne pourrait être qualifiée de criminelle. Le chef d'Etat a…
example 1005
Actualité

Nettoyer les plages avec enfants: raisonnable?

15 juillet 2024
"Ma fille a murmuré un « pollueur ! », assez bas pour que l'homme qui venait de jeter l'emballage plastique de sa baguette sur le trottoir, ne l'entende pas. Expliquer…