×
google news

NASA: Astronautes Boeing à l’ISS sécurisés

L’agence spatiale américaine, la NASA, insiste sur le fait que les deux astronautes arrivés à la Station spatiale internationale (ISS) il y a trois semaines à bord du nouveau vaisseau de Boeing, Starliner, ne sont pas « coincés ». Cela a été affirmé par l’agence le vendredi 28 juin, même si la date de retour de la capsule est continuellement reportée et dépend maintenant des résultats de nouveaux tests.

Les tests concernent principalement les problèmes survenus en vol avec les propulseurs de la capsule lorsqu’elle s’approchait de l’ISS pour s’amarrer. Des tests terrestres sur des propulseurs similaires seront effectués pour simuler l’environnement spatial et mieux comprendre l’origine du problème. Ces tests devraient durer environ deux semaines, et une date de retour ne sera déterminée qu’après.

Steve Stich, un haut responsable de la NASA, a fermement déclaré lors d’une conférence de presse inhabituellement tendue que « Butch et Suni ne sont pas coincés dans l’espace ». Il a ajouté que le retour du vaisseau n’était pas « urgent ». À l’origine, les deux astronautes Butch Wilmore et Suni Williams devaient passer un peu plus d’une semaine dans le laboratoire en vol. Ce contexte a amené la presse américaine à se demander si les astronautes étaient actuellement sans moyen de retour.

« Il faut collecter plus de données », ont-ils conclu.

D’après Mark Nappi, un des dirigeants de Boeing, il est essentiel de comprendre que l’équipage n’est pas en danger et n’est pas bloqué à bord de l’ISS. Malgré la perception négative de certains, il souligne que leur dernier vol d’essai a été un succès. Nappi se désole de la désinformation qui circule. Il insiste sur le fait que Starliner peut être récupéré à tout moment. Toutefois, ils cherchent encore à comprendre les problèmes rencontrés et à les résoudre de manière définitive. À cet égard, ils prennent leur temps pour recueillir plus de données.

En plus des propulseurs, Starliner, le nouveau véhicule commandé par la NASA il y a dix ans pour agir comme un taxi spatial, est affecté par une autre anomalie. Des fuites d’hélium ont été détectées en vol, et les causes sont encore inconnues pour la NASA et Boeing. Même si l’hélium est essentiel pour le système de propulsion, le vaisseau a toujours une quantité adéquate pour le retour, selon l’agence spatiale.

Cette mission, dirigée par Boeing avec un retard significatif, est le premier vol de Starliner avec un équipage. Elle est nécessaire afin que la capsule puisse obtenir la certification de la NASA et commencer ses opérations régulières. En attendant, les astronautes de la NASA ont déjà pu rejoindre l’ISS grâce aux navires de SpaceX au cours des quatre dernières années.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1490
Actualité

Kamala Harris: Force dans le camp démocrate

22 juillet 2024
Si tout va selon les plans de Kamala Harris, ses 107 jours les plus cruciaux de sa vie débutent maintenant. Longtemps éclipsée par Joe Biden, dont elle est la vice-présidente,…
example 1487
Actualité

« Présidentielle : Biden, le combat excessif »

22 juillet 2024
L'âge représente l'autre face de la longévité, c'est un obstacle à surmonter que Joe Biden a dû finalement affronter. Le président en exercice a déclaré le dimanche 21 juillet qu'il…
example 1485
Actualité

Choix de festivals et concerts divers

22 juillet 2024
Nous vous aimerions mettre en lumière cette semaine une collection de quatre festivités, ainsi que les séquences uniques proposées par deux clubs basés à Paris. Patrimonio, un hameau en Corse,…