×
google news

« Calculs erronés de Maretraitenupes.fr critiquant la gauche »

Gabriel Attal a soigneusement organisé une série pour contester le Nouveau Front Populaire (NFP) dans un débat politique diffusé jeudi 27 juin sur France 2. Ces critiques du Premier Ministre visaient l’augmentation des taxes que le NFP envisage d’implémenter afin de financer les dépenses sociales dans son plan. Attal a exprimé son désaccord, en disant : « Vous suggérez de hausser la CSG sur les pensions de retraite à 1 200 euros. » Il a invité les téléspectateurs à se renseigner sur le site Maretraitenupes.fr, développé par la coalition présidentielle Ensemble. Le but de ce site est d’évaluer l’impact potentiel de cette mesure. M. Attal a déclaré que tous les téléspectateurs, retraités et enfants de retraités compris, peuvent consulter le site, entrer le montant de leur retraite et voir de combien la CSG augmenterait, amenant à une réduction des pensions.

En réponse, Olivier Faure, représentant du NFP, a déclaré qu’il soutenait une CSG progressive, où les individus moins favorisés paient moins et ceux qui ont plus paient davantage. Il a voulu dénoncer le «simulateur biaisé de M. Attal» et a assuré que pour un retraité aux revenus modestes, l’impact serait nulle. Le vendredi 28 juin, La France Insoumise, membre du NFP, a déclaré dans un communiqué que le simulateur était fallacieux et a entamé des poursuites contre Renaissance pour « allégations fausses et trompeuses susceptibles de fausser le vote ».

Le domaine Maretraitenupes.fr peut sembler trompeur, car il peut être interprété comme un portail de campagne dirigé par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, ou Nupes. Nupes est le nom de la coalition de gauche pour les élections législatives de 2022 qui inclut la majorité des partis actuels du NFP.

Le site web a été créé par le mouvement Renaissance le jour du débat entre Gabriel Attal, Jordan Bardella et Olivier Faure, c’est-à-dire le jeudi 27 juin. À sa création, aucune mention légale spécifiait l’auteur du site. Ce n’est qu’après une multitude de critiques sur Internet le vendredi matin qu’un lien redirigeant vers le site de Renaissance a été ajouté. Des responsables du parti ont affirmé à Le Monde avoir créé le site le jour du débat, réfutant toutefois toute intention de semer la confusion.

Quand Gabriel Attal a mentionné le site à 21 h 03 ce jeudi, aucune mention publique de celui-ci n’avait encore été faite. Plusieurs comptes militants sur X, tels que « MacronardsFM » et « La France! », ont immédiatement partagé l’information, probablement dans le but de faire monter le sujet dans les tendances de la plateforme. Peu après, de nombreuses personnalités de Renaissance, notamment le député du Val-de-Marne Mathieu Lefèvre et le compte X de Gabriel Attal lors du débat sur France 2, ont partagé le site. Aucun d’entre eux n’a précisé que le site avait été créé par Renaissance.

Selon le simulateur présent sur le site, le projet du NFP entraînerait de grandes pertes dans les pensions de retraite, surtout pour les pensions modestes. D’après un exemple partagé par le compte de Gabriel Attal sur X pendant le débat, une pension nette mensuelle de 1 300 euros subirait une perte annuelle de 858 euros. Les calculs s’avèrent être trompeurs.

Il y a plusieurs problématiques soulevées par ces calculs. L’analyse de la calculatrice dévoile deux grandes failles dans sa conception. Premièrement, cette dernière ne demande aux pensionnaires que le somme de leur pension de retraite. Cependant, le calcul de la CSG sur cette pension, que ce soit dans le système actuel ou celui proposé par la gauche, dépend aussi du revenu fiscal du ménage en entier, ainsi que le nombre de parts fiscales de celui-ci.
Un pensionné recevant une pension de 1 200 euros ne paierait pas le même montant de CSG s’il vit seul ou en compagnie d’un conjoint qui bénéficie d’une pension plus importante. Cependant, le site Maretraitenupes.fr ne prend en considération que le scénario d’une personne vivant seule.
Un cadre de la campagne de l’Ensemble, lorsqu’interrogé sur ce sujet, admet cette approximation : « Cela ne prétend pas être un simulateur du Ministère de l’Économie». Il défend un simulateur « simpliste », destiné à alerter sur le programme « pas du tout clair  » du NFP, qui n’a pas publié une échelle détaillée expliquant leur proposition. « Puisque des députés Nupes ont présenté dans le passé des amendements de cette nature, nous souhaitons alerter les retraités français sur les impacts d’une telle mesure sur leurs pensions», explique ce membre de la Renaissance.
Le Monde a tenté de refaire les calculs tel qu’ils ont été détaillés par l’Ensemble, mais n’a pas réussi à obtenir les mêmes chiffres, puisque le simulateur a tendance à surestimer les pertes et négliger les cas où la réforme serait bénéfique aux retraités.

Cette initiative s’appuie sur une proposition de 2023, qui n’est pas intégrée directement dans le programme de la NFP. Bien que l’amendement ait été introduit par la Nupes et défendu par le socialiste Jérôme Guedj, il fut décliné au début de l’année 2023. Le groupe Ensemble a estimé qu’il présage de l’effet potentiel de l’augmentation progressive de la CSG que la gauche soutient actuellement.

Quoi qu’il en soit, plusieurs représentants de la NFP ont affirmé vendredi que leur réforme ne serait pas identique à celle proposée par les socialistes en 2023. « Notre programme commun établit le principe d’une CSG progressive pour une justice fiscale accrue, mais la question du barème n’a pas encore été résolue « , déclare Arthur Delaporte, député socialiste sortant et candidat de la NFP pour la 2e circonscription du Calvados. Si la gauche parvenait à obtenir la majorité après les élections législatives, elle envisage de résoudre le débat sur le barème à l’Assemblée nationale, confirme Hadrien Clouet, député sortant du parti La France Insoumise et candidat de la NFP en Haute-Garonne : « Les discussions sur les impôts ont leur place à l’Assemblée nationale, que cela plaise ou non à M. Attal. » Contribuer ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…
example 957
Actualité

« Savoir sur Thomas Crooks, attaquant Trump »

14 juillet 2024
Le samedi 13 juillet, peu après 18 heures (minuit à Paris), une tentative d'assassinat a visé l'ex-chef d'état américain, Donald Trump, lors d'un rassemblement public à Butler, en Pennsylvanie, près…