×
google news

« Guazzelli Condamné pour Double Assassinat Bastia-Poretta »

Depuis plus d’un mois, Cathy Châtelain, avec six autres inculpés, s’opposait à se présenter devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône. En 2017, Châtelain, une gardienne de prison, s’est laissée engager par un groupe criminel corse. Le vendredi 28 juin, elle est revenue au tribunal pour entendre le verdict, la tête baissée.

Châtelain, mère de cinq enfants, a été condamnée à vingt-trois années en prison pour son implication dans les meurtres de Jean-Luc Codaccioni et Antoine Quilichini, qui ont été exécutés le 5 Décembre, 2017 à l’aéroport de Bastia-Poretta.

La cour lui a également interdit d’exercer toute fonction publique à vie et a imposé un suivi sociojudiciaire pour cinq ans après sa libération, y compris une exigence de soins. Cette peine additionnelle exprime les préoccupations des jurés au sujet de cette femme sans antécédents qui s’est toujours proclamée membre du clan criminel, qu’elle considérait comme sa « famille ». En parlant de son expérience à un juge d’instruction, elle a déclaré : « C’est assez impressionnant pour une parisienne comme moi d’arriver en Corse, de ne pas parler corse et de s’impliquer dans une situation comme celle-ci ». Après le double meurtre, elle était prête à empoisonner une figure notable du banditisme insulaire dans sa cellule de la prison de Borgo.

Ses condamnations ont été signifiées dans les geôles.

Christophe Guazzelli, 32 ans, a évité une peine d’emprisonnement à perpétuité le lundi 24 juin malgré les accusations de tir sur deux adversaires fervents en portant un masque de cinéma qui a complètement modifié son visage. Au lieu de cela, il a été condamné à trente ans d’emprisonnement avec une période de sûreté de vingt ans. Son frère de 34 ans, Richard Guazzelli, qui aurait servi de chauffeur pendant l’acte criminel, a reçu une peine de vingt-cinq ans d’emprisonnement avec une période de sûreté de seize ans. Tous deux ont été informés de leur condamnation par la greffière depuis les cellules du palais de justice d’Aix-en-Provence, car ils ont refusé de comparaître.

Quant à Christophe Andreani, un ami proche des frères Guazzelli qui était prêt à tout pour eux, il a également reçu une peine de vingt-cinq ans d’emprisonnement, de même que le Marseillais Abdel-Hafid Bekouche. Ce dernier a été décrit par l’accusation comme un membre d’un « quatuor criminel ». Ange-Marie Michelosi, un « orphelin » qui avait juré de se venger de Jean-Luc Germani et son clan pour la mort de son père en 2008, figure du banditisme de Corse-du-Sud, a également reçu une peine de vingt-cinq ans d’emprisonnement.

Dans ce récit criminel de revanche, les détectives ont décodé jusqu’à 3 000 messages partagés entre les inculpés. Ange-Marie Michelosi est l’individu qui a engagé la gardienne de la prison. « Je suis fier des informations qui ont entraîné la mort de ces personnes », se vante-t-il, quelques heures après le double meurtre. Jaouad Sebbouba a été condamné à vingt ans de prison pour son soutien logistique et la fourniture de son jet privé. Son père, Ali Sebbouba, a été tué en mai 2022, suite à cette affaire.
38.11% de cet article reste à lire, réservé aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 961
Actualité

« Suspect du meurtre de Célya hospitalisé »

14 juillet 2024
Un homme dans la quarantaine, suspecté d'avoir kidnappé et assassiné sa belle-fille de 6 ans, Célya, dans la nuit du 12 au 13 juillet en Seine-Maritime, a été libéré de…
example 959
Actualité

« La chenille : symbole du vivre-ensemble »

14 juillet 2024
Le dimanche 7 juillet à midi, une scène inhabituelle a eu lieu dans un wagon du métro de Paris : des passagers énergiques ont improvisé une chenille, manœuvrant entre leurs…