×
google news

« Législatives 2024 : Blocage majorité RN nécessaire »

Concernant divers aspects tels que le social, la fiscalité, l’énergie, la sécurité, la justice et l’éducation, nos politiques ont été, sont et seront toujours divergentes. Parmi nous, certains ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron depuis 2017, alors que d’autres se sont opposés à lui dès le premier jour. Toutefois, face à l’échéance du 7 juillet, nous jugeons crucial de collaborer pour empêcher le désastre démocratique, économique, social et écologique qui serait généré par l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite.

La rénovation superficielle effectuée ces dernières années par le Rassemblement National (RN) ne devrait tromper personne: l’extrême droite est toujours fidèle à elle-même, une force résolue s’opposant à la démocratie et propageant la haine. La victoire de ce groupe entraînerait un affaiblissement du soutien à l’Ukraine,, l’arrêt de la transition écologique, la répression des libertés publiques, l’institutionnalisation du racisme et de la xénophobie, l’entrave à la construction européenne, la remise en question des droits des femmes et le déclenchement d’une crise économique et financière sans précédent.

Combattre les ressentiments

Il est fréquemment avancé que, confrontée à la direction du pays, l’extrême droite démontrerait son incapacité à le gérer, et s’affaiblirait de ce fait elle-même. Son programme démagogique rencontrerait sans doute d’énormes obstacles. Cependant, nous souhaitons vous avertir de cette illusion dangereuse. Comme de nombreux cas l’ont exposé par le passé, notamment en Hongrie avec Viktor Orban ou en Russie avec Vladimir Poutine, l’extrême droite est très douée pour modifier les règles du jeu, éliminer les oppositions et endormir le débat public. On sait quand elle accède au pouvoir, mais on ne sait jamais quand ni comment elle finira par le quitter.

En dépit des différences significatives parmi les forces démocratiques, nous jugeons essentiel de trouver un terrain d’entente pour empêcher le Rassemblement national de remporter une majorité à l’Assemblée nationale le 7 juillet. Pour y parvenir, il est préconisé d’éviter les triangulaires lors du second tour en retirant le candidat ou la candidate le moins favorisé et en soutenant fermement le dernier candidat ou la candidate issu des forces démocratiques contre le Rassemblement national. Pour accroître la mobilisation citoyenne face au RN, il est conseillé que ce choix soit manifeste dès à présent, sans attendre le 30 juin, par les dirigeants de toutes les forces démocratiques, qu’ils soient affiliés au Nouveau Front populaire, à la majorité en place ou à la droite républicaine.
Il reste encore 43,3% de cet article à lire, et la suite est exclusivement réservée aux abonnés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1545
Actualité

« La Seine, cœur battant de Paris »

23 juillet 2024
Isabelle Backouche est une experte en histoire urbaine qui a concentré ses recherches sur les lettres et plaintes des parisiens du XVIIIe siècle. Ces documents mettent en évidence leur amour…
example 1544
Actualité

« Kamala Harris: Première apparition Maison Blanche »

23 juillet 2024
Le live a vu la participation de Jean-Philippe Lefief, Pierre Bouvier, Romain Del Bello, Glenn Cloarec et Agnès Gautheron. Nos articles concernant l’élection présidentielle américaine sont accessibles pour tout mettre…