×
google news

« Guerre Israël-Hamas : Nouveaux tirs Liban »

Au cours de la nuit de jeudi à vendredi, Israël et le Hezbollah libanais se sont à nouveau livrés à des tirs transfrontaliers, intensifiant ainsi les tensions existantes entre eux. L’armée israélienne a déclaré avoir intercepté une « cible aérienne » provenant du Liban et des sources locales ont signalé des attaques israéliennes sur le Liban du Sud.

Le Hezbollah avait revendiqué plusieurs attaques jeudi, y compris le lancement de « dizaines de roquettes Katioucha » sur une base militaire dans le nord d’Israël à la suite du décès d’un de leurs combattants lors d’une attaque israélienne dans le sud du Liban. L’armée israélienne a certifié avoir « éliminé » un commandant du Hezbollah et bombardé « un site de tir de missiles sol-air » du Hezbollah, organisation armée et financée par l’Iran.

Durant cette période, le conseiller israélien à la sécurité nationale, Tzachi Hanegbi, et le ministre israélien des affaires stratégiques, Ron Dermer, ont discuté avec le secrétaire d’État américain, Antony Blinken. Celui-ci a rappelé « l’importance d’éviter une nouvelle escalade au Liban » en cherchant « une solution diplomatique qui permettra aux familles israéliennes et libanaises », déplacées par les tirs frontaliers, « de retourner chez elles », comme l’a indiqué son porte-parole, Matthew Miller.

La nouvelle a été annoncée mardi par les forces armées israéliennes, confirmant l’approbation des « schémas tactiques pour une attaque contre le Liban ». De plus, le ministre des Affaires étrangères d’Israël, Katz, a déclaré que le Hezbollah serait « anéanti » en cas de conflit total. Hassan Nasrallah, leader du Hezbollah, a répondu avec un discours provocateur le mercredi, avertissant qu' »aucune zone » en Israël ne serait laissée indemne par les missiles et les drones de son groupe si Israël attaquait le Liban.

Nasrallah a également prévenu qu’en cas de guerre, Israël devrait s’attendre à une confrontation sur tous les fronts – terrestre, maritime et aérien. Il a ajouté que son groupe avait acquis des « armes modernes » et disposait de plus de 100 000 hommes prêts à combattre.

Jeanine Hennis-Plasschaert, coordinatrice spéciale de l’ONU pour le Liban, a insisté sur le fait que toutes les parties devraient « cesser les hostilités ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 844
Actualité

Fonctionnement justice argentine: violences sexuelles

12 juillet 2024
Sophie Thonon-Wesfreid a représenté de nombreuses familles françaises "disparues" lors des dictatures en Argentine et au Chili. Elle a également défendu l'État argentin dans le processus d'extradition de l'ex-officier argentin…
example 842
Actualité

Procès Baldwin: Suspension après nouvelles balles

12 juillet 2024
Le procès de l'acteur Alec Baldwin a été marqué par un revirement inattendu le vendredi 12 juillet, lorsque le juge a suspendu l'audience et renvoyé le jury chez lui suite…
example 841
Actualité

Chef Lili Gadola: Trois Recettes Marseillaises

12 juillet 2024
Situé au cœur de la ville de Marseille, le restaurant Limmat donne une impression d'être au beau milieu des marches qui mènent vers l'effervescence du cours Julien. Acheté par la…
example 840
Actualité

« Six femmes mutilées découvertes à Nairobi »

12 juillet 2024
Une enquête a été lancée par la police kényane après la trouvaille de six cadavres féminins mutilés dans une décharge de Nairobi, la capitale, le vendredi 12 juillet. Bien que…