×
google news

La cuisine: le sandwich atteint un nouveau niveau

L’inflation influe véritablement sur ce que nous mangeons. En résulte une augmentation des personnes emmenant le déjeuner fait maison au travail, comme l’a démontré une étude de janvier par Strateg’eat : presque la moitié des participants (48%) emportaient leur propre repas sur le lieu de travail au moins une fois par semaine, ce qui représente une augmentation de 17% entre 2021 et 2023. Quand ils choisissent de dépenser pour un déjeuner, ils préfèrent les repas rapides. Les mets favoris sont, par ordre de préférence, les pizzas, les burgers et les kebabs, avec les sandwichs juste après sur la liste.

Nicolas Nouchi, le fondateur de Strateg’eat, a observé que les boulangeries ont fini par devenir des endroits privilégiés pour de tels repas. Elles sont perçues comme des garantes d’une certaine authenticité, de qualité, et les gens sont prêts à dépenser jusqu’à sept euros en moyenne pour un produit haut de gamme qui se distingue de la routine alimentaire habituelle.

Ainsi, le traditionnel sandwich évolue pour satisfaire un public cherchant à la fois la gourmandise et l’économie. Certaines boulangeries continuent de proposer les classiques, mais avec une certaine élégance. Par exemple, The French Bastards, une petite chaine de boulangerie (six à Paris, une à Lille), offre des recettes extravagantes, y compris un sandwich « tradition jambon » particulièrement élaboré (à 7,90 euros), fait avec une demi-baguette au levain et rempli de tranches généreuses de jambon bio sans nitrites.

Emmanuel Gunther, l’un des fondateurs de The French Bastards, explique que la création de l’entreprise a été inspirée par des souvenirs de son grand-père. Après le dîner, son grand-père lui préparait toujours un en-cas, une pratique qui l’a inspirée à faire revivre ces moments à travers un sandwich savoureux et généreux. Il croit fermement en l’avenir des recettes traditionnelles, à condition de ne pas se contenter de produits de basse qualité et de l’exécution automatique.

Le célèbre jambon-beurre, autrefois incontournable dans les bistrots et les boulangeries, ne jouit plus de la même popularité. Selon M. Nouchi, bien qu’il soit toujours le produit de choix, il n’est plus aussi populaire qu’auparavant. La raison est à la fois religieuse, certains interdisent le porc, et culturelle, de nombreux clients réduisent ou éliminent leur consommation de viande. Par ailleurs, les consommateurs sont de plus en plus curieux et sont à la recherche de nouvelles recettes.

Christophe Michalak, chef pâtissier, a pris la décision de ne pas utiliser de viande dans ses boutiques à Paris et Neuilly-sur-Seine. Il admet qu’un jambon-beurre peut être savoureux si on utilise du bon jambon et du beurre frais, mais il préfère créer des plats qui reflètent son propre régime, qui n’inclut plus la viande. Malgré l’absence de viande, il s’efforce de maintenir la saveur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire aussi

example 1487
Actualité

« Présidentielle : Biden, le combat excessif »

22 juillet 2024
L'âge représente l'autre face de la longévité, c'est un obstacle à surmonter que Joe Biden a dû finalement affronter. Le président en exercice a déclaré le dimanche 21 juillet qu'il…
example 1485
Actualité

Choix de festivals et concerts divers

22 juillet 2024
Nous vous aimerions mettre en lumière cette semaine une collection de quatre festivités, ainsi que les séquences uniques proposées par deux clubs basés à Paris. Patrimonio, un hameau en Corse,…
example 1484
Actualité

Paris 2024 : La France brillera-t-elle ?

22 juillet 2024
Est-ce que la France a véritablement le potentiel pour se distinguer dans le classement des médailles aux Jeux de 2024 à Paris ? [REDIFF] L'Heure du Monde | Le Monde…
example 1483
Actualité

« Guerre Ukraine: Cinq Civils Tués Bombardements »

22 juillet 2024
Consultez tous nos articles, évaluations et couvertures de la guerre en Ukraine. Observez, des éclaircissements et analyses fournies par "Le Monde". Du contexte complexe d'un groupe russe Utilisant des subterfuges…